Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’impact des fortes chaleurs sur la Vesdre

L’impact des fortes chaleurs sur la Vesdre

1er juin 2017 | Question écrite d' I. STOMMEN au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

 

Les fortes chaleurs que nous avons connues lors de la fin du mois de mai ont eu pour conséquence de diminuer le débit de nos cours d’eau.

Dans l’arrondissement de Verviers, des pêcheurs et des associations ont constaté des effets interpellant sur la faune et la flore de la Vesdre. Le niveau très bas de l’eau couplé avec l’activité de certaines micros centrales électriques auraient fortement raréfié l’oxygène du cours d’eau. Des populations de poissons auraient ainsi subi de fortes pertes.

Monsieur le Ministre, disposez-vous d’informations quant aux impacts concrets de cette période de forte chaleur sur la Vesdre? Disposez-vous de pistes pour limiter les effets néfastes de la diminution du débit de la Vesdre ?

Je vous remercie pour vos réponses

 

Réponse du Ministre R. COLLIN le 26/06/2017

 

Dès la fin du mois d’avril, la Direction des Cours d’Eau Non Navigables (DCENN) a été interpellée du faible débit de la Vesdre et des conséquences de l’hydro-électricité pratiquée sur ce cours d’eau. Cette situation est due au déficit en précipitations des 11 derniers mois.

Néanmoins, la surmortalité des poissons constatée dans ce cours d’eau n’a pas comme origine un problème d’oxygénation, mais une mise à sec d’une partie du cours d’eau par le non-respect du débit réservé imposé dans l’autorisation délivrée par la DCENN aux exploitants de centrales hydro-électriques.

Ce constat ayant été fait, une réunion s’est tenue au Centre régional de Crises en date du 12 juin 2017 entre les parties prenantes. Celle-ci a abouti à la décision d’organiser une table ronde avec les producteurs d’électricité, le 21 juin 2017. Entretemps, l’administration a intensifié ses contrôles de débit jusqu’au 20 juin dernier. La moitié des centrales hydro-électriques étaient en infraction.

Suite à la table ronde, il a été convenu que :
- toutes les centrales hydro-électriques gérées par des particuliers sont mises à l’arrêt à partir de ce jour jusqu’au 1er juillet ;
- La situation sera réévaluée le 30 juin ;
- Si le débit de la Vesdre à Chaudfontaine n’atteint pas à cette date, 4.5 m³/sec alors les centrales resteront à l’arrêt ;
- Si le débit est supérieur à cette valeur alors ils reprendront leur activité tout en respectant leur autorisation ;
- En cas de nouvelle période sèche, après la reprise de la production, un arrêt sera obligatoire si le débit repasse en dessous de 3.5 m³/sec, et ce jusqu'à la tenue d’une nouvelle concertation en septembre.

Actions sur le document