Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L'euthanasie des animaux excédentaires dans les zoos

L'euthanasie des animaux excédentaires dans les zoos

23 janvier 2018 | Question écrite de I. MOINNET au Ministre Carlo DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Dernièrement, le directeur d’un zoo suédois a créé la polémique en reconnaissant avoir euthanasié 9 lionceaux en parfaite santé, considérés comme « de trop ». Plusieurs raisons sont avancées pour justifier cet acte : une fois passé l’attrait des visiteurs pour ces bébés fauves, ils seraient devenus « de trop », des « animaux en surplus » qui faisaient augmenter « les risques d'agressions au sein du groupe de lions ». Cette pratique serait assez fréquente puisque L’histoire de ces lionceaux rappelle celle de Marius, un girafon abattu publiquement en 2014 dans un zoo de Copenhague au Danemark pour raisons similaires. Quatre lions avaient connus le même sort peu de temps après, dans le même établissement. Malheureusement, bien que choquante, cette pratique serait fréquente. Selon l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA), entre 3000 et 5000 animaux sont euthanasiés en captivité chaque année en Europe.


Monsieur le Minisitre,


-Avez-vous entendu parler de telles pratiques dans des zoos ou parcs animaliers en Wallonie ? Si oui, quelles mesures comptez-vous prendre pour éviter l’euthanasie à ces animaux dits « en surplus » ?
-Ne serait-il pas possible pour les zoos ou parcs animaliers wallons de prendre contacts avec des zoos étrangers euthanasiant leurs animaux « en surplus » afin de les faire revenir par chez nous ?

D’avance je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO le 09/02/2018
 

Tout le monde s’accorde sur la nécessité de respecter le bien-être animal et la vie des animaux présents dans les parcs zoologiques. Il apparaît néanmoins que la gestion des populations au sein de ces établissements est complexe vu la variabilité des situations qui peuvent se présenter.

Un savant équilibre est nécessaire pour rencontrer les exigences de bien-être animal et de préservation des espèces, tout en évitant l’élevage incontrôlé d’animaux excédentaires.

Les parcs zoologiques et les associations telles que « l’association européenne des zoos et aquariums » veillent à une distribution des animaux qui soit la plus favorable pour la préservation et la reproduction de l’espèce en captivité, tout en édictant des lignes directrices de bien-être animal.

La Wallonie a hérité de la législation fédérale de 1998 déjà réputée sévère pour le respect du bien-être animal dans les zoos. Pour permettre de solutionner efficacement ces questions éthiques, un projet d’arrêté imposant la constitution d’un comité d’éthique au sein de chaque zoo sera prochainement proposé au Gouvernement.

Ce comité d’éthique constituera un mécanisme d’évaluation permanente de la reproduction et des nécessités d’euthanasie dans les zoos. Il sera également chargé d’autres questions comme notamment :
- la pertinence du plan de collection du zoo ;
- les plans d’enrichissement du comportement des animaux leur permettant d’exprimer des comportements naturels ;
- les conditions de représentations d’animaux au public.

Accueillir systématiquement tous les animaux qui risquent d’être euthanasiés dans d’autres zoos ne permettrait pas aux zoos wallons de garantir le respect du bien-être de tous les animaux qu’ils hébergent. Il convient d’analyser la situation au cas par cas.

Actions sur le document