Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Les informations sur les bornes de recharges électriques d’Ideta

Les informations sur les bornes de recharges électriques d’Ideta

26 avril 2018| Question écrite de V. WAROUX au Ministre CRUCKE - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Comme vous le savez l’agence Ideta a implanté en Wallonie Picarde des bornes de recharges pour véhicules électriques. Mais, à notre humble avis, l’utilisation et la promotion de ces équipements d’avenir posent question.

En effet, les bornes électriques Ideta ne reprennent aucune information et lorsque l’on se retrouve devant l’une d’elles, impossible de l’ouvrir et de connaître la marche à suivre pour recharger le véhicule. Monsieur le Ministre peut-il nous dire si ces bornes sont « factices » ou réellement en service et auprès de quels utilisateurs ?

Le site internet d’Ideta ne délivre pas d’information sur ses bornes électriques. Il y a un certain temps, on parlait de recharges gratuites pour les charges lentes et d’un abonnement annuel passé de +/- 96 € à +/- 500 € pour les recharges rapides, ce qui rend totalement rébarbatif la recharge électrique. Les recherches sur internet conduisent au site Chargemap, où on localise les bornes Ideta et où l’on fait référence à un pass, indiqué comme incompatible avec les bornes Ideta.

Après d’autres recherches, on s’aperçoit qu’Ideta est entré depuis fin 2017 dans le réseau européen Plugsurfing de recharge électrique.

Attention, il faut suivre : Le site Chargemap renvoie vers la localisation de bornes Ideta qui elles-mêmes renvoient vers le site Plugsurfing qui propose un badge appelé « Clé de recharge » qui se vend actuellement au prix de 9,95€. Elle permettrait d’utiliser 96% des stations en Europe.

Qu’en est-il des bornes wallonnes ? Ce badge fonctionne-t-il également pour celles-ci car il existe plusieurs réseaux de chargement dont Interparking, Easyplug ou autres … ?
Sur le site internet Chargemap, on dispose d’indication sur le type de fiche de recharge mais pas d’indication de prix au kWh. Sur Plugsurfing, on dispose d’indications de prix mais il est aussi indiqué que, sauf exception, aucune borne Ideta n’a délivré de session durant les 30 derniers jours, au contraire de celles d’autres opérateurs ! Faut-il en conclure que ces bornes ne sont pas du tout utilisées ? Ce qui serait assez logique dans la mesure où personne ne sait comment s’en servir.

Je reviens à ma question première : est-on décoré en Wallonie picarde de bornes factices ou réservées au seul personnel d’Ideta ? D’ailleurs, d’autres intercommunales wallonnes qu’Ideta se sont-elles lancées dans ce type de diversification ? Et si oui, existe-t-il une concertation entre elles ?

L’information est ardue à obtenir et je vous remercie d’avance pour les données utiles que vous pourrez nous transmettre pour un peu électrifier le parc automobile de Wallonie picarde.
Monsieur le Ministre peut-il nous dire combien de bornes de recharges sont placées et celles qui sont réellement actives en Wallonie ? J’ai pu constater sur la carte des bornes « plugsurfing » que certaines sont nommées « inconnues », de quoi s’agit-il alors ? Est-ce des bornes installées mais pas encore en activité ? Sont-ce des bornes privées ou mises à disposition par un autre réseau qu’Ideta ?

J’ai moi-même un véhicule hybride, à recharge électrique, depuis quatre ans. En tant que citoyenne, je peux attester de la complexité des différents systèmes, et, surtout, de la difficulté à trouver des informations.

Monsieur le Ministre, dans la mesure où la Wallonie a pour ambition de décarboner autant que possible son parc automobile, n’est-ce pas du ressort de vos compétences de mettre de l’ordre dans ce secteur ? Pouvez-vous veiller à une harmonisation des différents systèmes, du moins pour ceux développés par les intercommunales ? Ou créer une plateforme simple et exhaustive à destination des usagers, veillant à reprendre toutes les bornes de charges en Wallonie et expliciter les modalités d’utilisation de chaque système ?

Bien qu’il s’agisse certainement dans la plupart des cas de réseaux développés par le secteur privé, les objectifs climatiques et de qualité de l’air poursuivis sont eux du ressort de nos politiques publiques, et nous gagnerions tous, y compris les fournisseurs, à amener de la clarté.

Je vous remercie pour vos réponses Monsieur le Ministre.

 

Réponse du Ministre JL CRUCKE le 18/05/2018

La question posée met en lumière deux problématiques, plus génériques que la situation des seules bornes de l’Intercommunale IDETA, à savoir : le manque d’information structurée et leur mise à jour, ainsi qu’une diversité de moyens de paiement. Plusieurs initiatives existent en vue d’améliorer cette situation :
* La première est celle relative à la mise en œuvre de la Directive 2014/94/UE sur le Déploiement d’un Infrastructure en Carburants alternatifs. Dans ce cadre, la Commission européenne a mis en place un « Forum pour le Transport durable » reprenant les acteurs institutionnels et professionnels où ces deux problématiques sont régulièrement débattues.
* Deuxièmement, la Commission, via la Direction générale « Mobilité », a proposé la mise en place d’un « Programme of Support Action » afin de répondre à ces questions. La Belgique participera à ce projet dans lequel l’administration sera active.
* Troisièmement, pour ce qui est spécifiquement des modes de payement, j’ai moi-même signé, le 7 décembre 2017, avec mes collègues Ministres du Benelux, en présence des grands opérateurs du secteur, une déclaration politique engageant le Benelux sur la voie d’une harmonisation des opérations de payement et une simplification dans les protocoles de tarification et de payement. Même si ce type de document ne revêt qu’un aspect légal limité, il engage néanmoins les autorités publiques et les opérateurs privés dans une dynamique qui facilitera l’atteinte des objectifs politiques liés à la Directive 2014/94/UE.

Ensuite, pour répondre aux questions spécifiques relatives aux bornes électriques IDETA :

Concernant la notice d’utilisation, IDETA nous a fait savoir que ses équipes élaborent actuellement le support visuel expliquant leur utilisation et que celui-ci sera placé dans les prochains mois et complètera utilement les installations. Les informations concernant l’ouverture de la porte libérant la prise de recharge y seront mentionnées.

IDETA confirme que ses bornes sont bien en service, ouvertes à tous utilisateurs de véhicules électriques le souhaitant et prêt à utiliser le système de paiement choisi, à savoir Plugsurfing.

Par ailleurs, le site internat d’IDETA a récemment été remanié, une page sera prochainement dédiée à ce sujet afin de corriger le manque d’informations relatives aux bornes. Toutefois, il est à noter qu’une adresse e-mail a été créée pour traiter au mieux les requêtes liées à cette thématique (ev@ideta.be) et que l’équipe chargée de ce projet reste joignable pendant les heures de bureau au 069/55.35.25 pour répondre aux questions des utilisateurs.

Concernant les modes de paiement d’IDETA, la solution finale retenue après avoir considéré plusieurs options est bien celle de Plugsurfing, pour sa collaboration massive avec les réseaux de chargement qui permet d’atteindre le chiffre précité d’une couverture de 96% des stations en Europe.

Plusieurs sites sur lesquels sont installées les bornes IDETA sont connus d’utilisateurs réguliers qui effectuent presque quotidiennement leur recharge. Il est vrai que d’autres, plus majoritaires à l’heure actuelle, ont une fréquentation moins importante.

IDETA reconnaît l’importance de faire connaître les possibilités de recharge offertes. Toutefois, il a été jugé plus favorable de communiquer une fois l’ensemble du réseau installé, ce qui selon les derniers sites sélectionnés et les dernières commandes passées, devrait être le cas en octobre 2018. Il faut noter que, dans l’intervalle, les équipes d’IDETA restent disponibles pour répondre à l’ensemble des questions des utilisateurs de son réseau.

Dans un souci d’exemplarité, IDETA dispose dans sa flotte de trois véhicules électriques qui se rechargent via les bornes installées par ses soins, mais ils ne sont pas le point de départ d’un réseau développé en concertation avec les communes de Wallonie Picarde. Par ailleurs, IDETA répond favorablement à toute entité souhaitant un partage d’expérience. Cependant, étant donné le caractère pionnier lors des débuts de la démarche en 2014, aucune concertation n’a été sollicitée.

Pour cet automne, IDETA aura déployé 53 bornes, accessibles au public. À noter que ce déploiement se fait en parfaite coordination avec ORES qui a suivi l’exemple d’IDETA pour le reste du territoire wallon qu’elle couvre.

L’initiative portée par IDETA et soutenue par ses communes associées, devrait permettre à la Wallonie picarde d’être un des premiers bassins de vie wallon doté d’une couverture de bornes de recharge pour véhicules électriques ouvertes au public. Cette initiative publique ne porte aucunement atteinte à des initiatives privées en la matière.

Sur la carte des bornes « Plugsurfing » l’ensemble des bornes IDETA est identifié avec la référence IDETA.

Finalement, je rappelle que le Gouvernement wallon a approuvé un mécanisme d’aide pour des projets de déploiements de bornes de rechargement. En effet, fin 2017, seulement 280 points de rechargement publics (tous types confondus) étaient recensés en Wallonie. L’appel à projets se trouve sur le site web : https://energie.wallonie.be/fr/deploiement-d-infrastructures-de-rechargement-pour-vehicules-electriques-appel-a-projet.html?IDC=7409&IDD=130201

Cet appel devrait permettre de déployer 100 bornes (ou 200 points de rechargement) en Wallonie en 2018. Ce mécanisme d’aide s’il rencontre le succès escompté sera reproduit durant cinq ans. Ces diverses bornes devront répondre à des impératifs techniques spécifiés dans la Directive 2014/94 ainsi qu’à une universalisation des moyens de payement et à une publicité claire de leurs implantations.

Actions sur le document