Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’actualisation des statistiques par rapport aux nouveaux arrondissements administratifs

L’actualisation des statistiques par rapport aux nouveaux arrondissements administratifs

23 février 2018 | Question écrite du Député F. DESQUESNES au Ministre BORSUS - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Le Parlement de Wallonie a adopté ce mercredi 24 janvier en séance plénière le texte approuvant le redécoupage des certaines circonscriptions électorales, mais aussi de certains arrondissements administratifs. C’est en particulier le cas dans la région du Centre qui voit son redécoupage en deux arrondissements administratifs distincts :


- celui de Soignies, constitué des communes de Braine-Le-Comte, Soignies, Ecaussinnes, Seneffe, Le Roeulx et Manage ;
- et celui de La Louvière, constitué de La Louvière, Morlanwelz, Binche et Estinnes.
Vous êtes en charge de l’IWEPS, qui est à la base de la réalisation de Walstat, un excellent outil de statistiques communales et d’arrondissement. Pouvez-vous me dire s’il est prévu d’actualiser les données d’arrondissement disponibles en fonction des nouveaux découpages ? Le cas échéant, pourriez-vous émettre cette recommandation à l’IWEPS ?

Je profite de cette question écrite pour mentionner la qualité du travail de l’IWEPS et des différents contributeurs dans la réalisation de cet outil.

Je vous remercie d’avance.

 

Réponse du Ministre W. BORSUS le 19/03/2018
 

Suite à l’approbation de la réforme des circonscriptions pour l'élection des membres du Parlement de Wallonie, le redécoupage de certaines circonscriptions électorales a également eu un impact sur certains arrondissements administratifs (neuf changements au sein de ces derniers).

L’intérêt pour le monde politique et le citoyen de pouvoir disposer de statistiques par circonscription électorale est manifeste et je me permets d’assurer que le maintien de cet attrait est une des préoccupations de notre institut wallon de statistique.

Pour cette raison, une fonctionnalité a donc déjà été ajoutée à WalStat tout récemment. Elle permet de comparer les données de sa commune aux autres communes de sa circonscription provinciale ou régionale. Cette fonctionnalité est disponible pour tous les indicateurs disponibles au niveau communal (92 %). Il est également envisagé, à moyen terme, de produire pour ces indicateurs des fiches synthétiques au niveau des circonscriptions électorales. Les circonscriptions deviendraient donc pour WalStat un niveau d’agrégation ad hoc, qui évoluerait avec celles-ci.

La situation est par contre plus délicate pour les données publiées par arrondissement pour lesquelles l’agrégation n’est pas possible à partir du niveau communal. Pour une organisation comme l’IWEPS, et plus généralement pour les institutions scientifiques, disposer de séries statistiques longues et cohérentes dans le temps (y compris à un niveau comme l’arrondissement administratif) est un élément important pour permettre l’étude et la compréhension des phénomènes sociaux. Les arrondissements sont par ailleurs abondamment utilisés pour travailler avec les partenaires internationaux autour des zones frontalières. Toute modification de ces arrondissements rend donc plus complexes ces travaux.

Cette réforme des circonscriptions implique que les arrondissements ne constituent plus des unités stables, mais également qu’ils perdent petit à petit le lien avec leur origine administrative. En effet, à l’époque, de nombreux services publics se sont implantés régionalement au chef-lieu de chaque arrondissement. De même, il ne faut pas perdre de vue que la réglementation européenne (Règlement (CE) n° 1059/2003 du Parlement européen et du Conseil du 26 mai 2003 relatif à l'établissement d'une nomenclature commune des unités territoriales statistiques (NUTS)) demande qu’en ce qui concerne les données transmises à l’Union européenne, les unités territoriales reposent fondamentalement sur les unités administratives.

De ce fait, l’actualisation des données en fonction des arrondissements faisant suite au redécoupage électoral fait actuellement l’objet d’une concertation avec l’IWEPS, ainsi qu’avec Madame la Ministre Valérie De Bue, afin d’envisager la pertinence et les possibilités de notre action dans ce domaine.

Je crois tout de même intéressant de rappeler que pour ce qui est des données fournies à notre institut, ce dernier ne calcule pas directement leurs valeurs par arrondissement. Cela concerne notamment les perspectives de population, les indicateurs issus des comptes régionaux (revenu et PIB par habitant, productivité moyenne, taux de croissance, rémunération par salarié, degré d’ouverture à l’international, taux d’investissement), les statistiques fiscales, les allocations familiales, les nuitées en hébergement touristique, la quantité d’ordures brutes ménagères. Nous ne pouvons pas, à ce stade, garantir que les fournisseurs de ces données appliqueront la nouvelle définition, ni de quelle manière et dans quelle mesure (c’est-à-dire rapidement ou non, de manière rétroactive ou non).

Quoi qu’il en soit, si d’aventure il s’avère que nous décidions de calquer nos données statistiques sur les nouveaux périmètres d’arrondissements, nous aurions par contre besoin de plus de temps pour modifier, le cas échéant, en collaboration avec les partenaires de notre institut, les données publiées à ce niveau.

En conclusion, si la modification des statistiques d’arrondissements devait être confirmée, une seule date claire d’entrée en vigueur du changement devrait être fixée, pour limiter le risque d’incohérences entre fournisseurs et utilisateurs de données. L’IWEPS prendrait alors ses dispositions pour appliquer les nouvelles délimitations dans WalStat au plus vite et dans les limites du possible.

Actions sur le document