Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’Assurance gratuite contre la perte de revenus

L’Assurance gratuite contre la perte de revenus

7 novembre 2017 | Question écrite de P. BAURAIN à Mme la Ministre DE BUE

Madame la Ministre,

 

La DPR 2017-2019 rappelle que le logement est le premier et le principal rempart contre le risque de paupérisation. Le Gouvernement wallon s’est ainsi engagé à mener une politique volontariste d’accès à la première propriété.

L’Arrêté 21 janvier 1999 du Gouvernement wallon instaure une assurance contre le risque de perte de revenus pour cause de perte d’emploi ou d’incapacité de travail.

La Wallonie souscrit ainsi pour la personne qui contracte un prêt hypothécaire, et à ses frais, une assurance contre la perte de revenus, qui permet le remboursement partiel du prêt hypothécaire si le contractant perd son emploi ou s’il se trouve en incapacité de travail.

Peuvent en bénéficier les personnes qui contractent un prêt hypothécaire pour acheter, construire, réhabiliter, restructurer son logement, sous certaines conditions.

Madame la Ministre peut-elle nous rappeler ces conditions ? Envisage-t-elle de revoir celles-ci à l’avenir, en vue de les étendre à d’autres publics ?

Peut-on savoir combien de personnes souscrivent actuellement pareille assurance, et comment ces chiffres évoluent-ils d’année en année ?

Quel budget cela représente-t-il pour la Wallonie ?


Je vous remercie d’avance pour votre réponse

 

Actions sur le document