Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Savine Moucheron

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Valentine BOURGEOIS

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’égalité entre les hommes et les femmes dans le cadre du subventionnement des infrastructures sportives en Wallonie

L’égalité entre les hommes et les femmes dans le cadre du subventionnement des infrastructures sportives en Wallonie

21 mars 2018 | Question écrite de I. STOMMEN à la Ministre DE BUE

Madame la Ministre,

Concernant la politique sportive de subventionnement, la Région wallonne subsidie les infrastructures locales et la Fédération Wallonie-Bruxelles est compétente pour la politique sportive.

Parallèlement à une remise à plat de la distribution des ressources publiques pour la construction d'infrastructures sportives suivant le lieu, comme le recommande la Cour de comptes dans son dernier cahier d’observation, ne devrions-nous pas profiter de ce contexte pour également s’interroger sur la distribution des ressources publiques en matière d’infrastructures sportives suivant le sexe ? Les femmes et les hommes ont en effet une pratique sportive différente.

En novembre dernier, nous avons tenu, dans ce Parlement, une matinée d’études et d’échange de bonnes pratiques en Belgique et en Europe, intitulée « Gender mainstreaming : what, why and how ? ou Comment introduire davantage d’égalité dans les politiques et les budgets publics ». Des experts étrangers y ont présenté des expériences et pratiques de pays voisins en matière de gender mainstreaming et de gender budgeting. Nous avons notamment entendu Yves RAIBAUD, de l’Université de Bordeaux Montaigne, sur « Une ville faite pour les garçons ? Espace public, loisirs des jeunes et gender budgeting », ou encore Nicole JEMMING, cheffe de service Egalité des chances, sur les « Politiques sportives, éducatives et périscolaires sensibles au genre, l’exemple de la Ville d’Esch-sur-Alzette ».

Tous deux soulignaient l’importance des mesures budgétaires à prendre en matière d’infrastructures sportives pour renforcer d’une manière ciblée l’égalité entre femmes et hommes.

Yves RAIBAUD faisait ainsi l’hypothèse que les budgets publics destinés aux loisirs des jeunes avantagent les garçons et encouragent leur appropriation de l’espace public… Il posait notamment les constats suivants pour la Communauté urbaine de Bordeaux : 3/4 des dépenses publiques profitent aux garçons, tous équipements et loisirs confondus ; les filles décrochent massivement à partir de la 6ème ; les équipements de loisirs sportifs d’accès libre (skateparks, citystades) sont exclusivement occupés par les garçons ; ces lieux fonctionnent comme des « Maisons-des hommes » valorisant les garçons virils et dominants ; l’infériorisation des femmes dans le sport prépare leur retrait de l’espace public.

Madame la Ministre, avez-vous pris connaissance de l’analyse du professeur RAIBAUD ? Les hommes sont-ils sur-représentés parmi les bénéficiaires des infrastructures sportives (halls sportifs, terrains de sports) subsidiées par la Wallonie ? Constatez-vous une discrimination budgétaire envers les femmes et une valorisation des pratiques masculines dans le cadre de votre compétence « Infrastructures sportives » ?

Pouvez-vous me faire part d’une analyse détaillée des dépenses publiques wallonnes, en matière d’infrastructures sportives donc, selon le genre des bénéficiaires ? Dispose-t-on de statistiques, ventilées par sexe, à ce sujet ? Dans la négative, ne conviendrait-il pas alors que la Région organise, à travers le formulaire pour subsides par exemple, la demande de données sur les membres actifs des clubs sportifs selon le genre, auprès des clubs wallons ?

Quelles sont les politiques mises en place par la Région pour soutenir l’accès égalitaire des femmes et des hommes aux infrastructures sportives subsidiées par la Wallonie ? Que comptez-vous mettre en place pour atteindre une égalité budgétaire de ce point de vue, et donc pour soutenir l’activité sportive des jeunes par une offre sportive qui correspond réellement aux besoins des filles et des garçons ?


Je vous remercie d’avance pour vos réponses

 

Actions sur le document