Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’évaluation permanente de la qualité de l’air autour des sites industriels de Saint-Ghislain

L’évaluation permanente de la qualité de l’air autour des sites industriels de Saint-Ghislain

07 août 2018 | Question écrite de P. BAURAIN au Ministre DI ANTONIO

Monsieur le Ministre,

 

Le rapport d’évaluation de la qualité de l’air autour des sites industriels de Saint-Ghislain, que l’AWAC (Agence Wallonne de l’Air et du Climat) a présenté le 27 novembre 2017 en collaboration avec l’ISSeP, a montré que les zonings industriels de Tertre-Hautrage-Villerot d’une part, et de Ghlin-Baudour Nord et Sud d’autre part, par ailleurs classés Seveso, ne sont pas à l’abri d’importants dépassements de normes en termes de rejets industriels dans l’atmosphère et l’environnement.

Il apparaît ainsi, par exemple, que durant la campagne de mesures menée du 19 mai au 18 juillet 2017, les valeurs de référence pour les métaux lourds dans l’air ambiant (150 ng/m3, pour le manganèse) ont pu atteindre des pics jusqu’à...2.091 ng/m3..., sur le site d’analyses de Villerot...

Rappelons que le manganèse, précisément, porte ses effets directement sur le système nerveux des personnes qui en inhalent des particules, mais aussi sur le système respiratoire lui-même.

Pourtant, ni la population riveraine (qui s’inquiète et s’alerte régulièrement de constater l’un ou l’autre rejet visible mais non signalé et sur lequel elle ne dispose d’aucune information) ni les autorités communales n’ont été informées de ce dépassement.

Il semble donc particulièrement important d’envisager l’installation d’une station permanente d’analyse de la qualité de l’air, judicieusement localisée pour couvrir ces sites industriels, ce qui permettrait, au demeurant, de compléter utilement le réseau permanent de la Wallonie en y faisant apparaître les zonings de Saint-Ghislain.

Monsieur le Ministre, envisagez-vous l’installation d’une telle station permanente au cœur ou à proximité immédiate de ces zonings ? À défaut, d’autres campagnes de mesures identiques à celle menée de mai à juillet 2017 pourraient-elles être envisagées ?

D’avance, je vous remercie pour vos réponses.

Actions sur le document