Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’évitement de la redevance kilométrique par les poids-lourds au détriment de villages et zones rurales

L’évitement de la redevance kilométrique par les poids-lourds au détriment de villages et zones rurales

18 juin 2018 | Question écrite de P. BAURAIN au Ministre DI ANTONIO

Monsieur le Ministre,


J’assistais, ce 11 juin dernier, à la présentation du projet de nouveau plan communal de mobilité d’une commune wallonne.
Des citoyens rapportaient leurs constats : à toutes heures du jour et de la nuit, d’énormes poids-lourds transitent par les petites rues de villages et les chemins de campagne communaux. Ces petites voiries rurales, inadaptées à ce charroi, se trouvent sur les nouveaux trajets des poids lourds qui cherchent à éviter les routes soumises à la redevance kilométrique, en rejoignant l’une ou l’autre RN.
Le membre représentant le SPW lors de cette présentation de nouveau PCM incitait la population à « faire remonter plus haut » les doléances liées à cette problématique…
Monsieur le Ministre, le sujet est pourtant régulièrement abordé lors des travaux parlementaires.

Monsieur le Ministre :


- Que faut-il comprendre de cette posture ?
- Y a-t-il un plan d’évaluation permanent de la situation ?
- Quelles sont les marges de manœuvre quant à la possibilité d’inclusion des voiries secondaires dans le périmètre soumis à la redevance kilométrique ?
- Le cas échéant, à l’initiative de qui ces inclusions sont-elles envisageables ? Les riverains excédés (dont beaucoup – à ma connaissance – partout en Wallonie, le font déjà) ou les autorités communales concernées par le phénomène ?

A titre d’exemple, les RN 50, 51, 524, 525, 526, 527, 541, 547, et la plupart de toutes les petites voiries qui y aboutissent sont concernées.

D’avance, je vous remercie pour vos réponses.

Actions sur le document