Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’impact pour la Wallonie des nouvelles mesures pour le survol de Bruxelles

L’impact pour la Wallonie des nouvelles mesures pour le survol de Bruxelles

11 décembre 2017 | Question écrite de M.-D. SIMONET au Ministre CRUCKE - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Le 24 novembre dernier, le Ministre fédéral de la Mobilité adressait, in extremis, sa réponse au jugement sur le survol de la capitale prononcé en juillet dernier par le tribunal de première instance de Bruxelles. Cette décision condamnait l’Etat belge à faire cesser les violations manifestes de l’Arrêté bruit de la Région de Bruxelles-Capitale en modifiant les conditions d’utilisation de trois des routes utilisées. A ce stade, la Région bruxelloise semble pour le moins dubitative, le terme est faible, devant cette réponse.


Par ailleurs, les routes aériennes d’accès à Zaventem survolent notre région, en particulier le Brabant wallon, et toutes modifications dans les conditions d’utilisation de celles-ci est naturellement de nature à avoir un impact sur la qualité de vie de nos concitoyens.


Monsieur le Ministre :


- Avez-vous pu prendre connaissance des propositions du gouvernement fédéral ?
- Dans l’affirmative, avez-vous demandé à votre administration de procéder à une analyse des impacts de ces mesures pour nos concitoyens ?
- Enfin, à l’initiative de votre prédécesseur, la SOWAER avait lancé l’installation, en concertation avec les associations de riverains, de sonomètres afin de mener des campagnes de mesure dont le but est d’objectiver l’importance du bruit lié à l’activité de l’aéroport de Zaventem en Brabant wallon. Disposez-vous déjà des premiers résultats de ces campagnes de mesure ?

Je vous remercie,

 

Réponse du Ministre J.-L. CRUCKE le 15/01/2018
 

Huit sonomètres ont été placés dans les communes suivantes du Brabant Wallon par la SOWAER en concertation avec les associations de riverains : Waterloo (deux sonomètres), Braine-l’Alleud, La Hulpe, Wavre, Chaumont-Gistoux, Grez-Doiceau, Rixensart.

Les mesures ont débuté en décembre 2016 et les sonomètres ont été repris début février 2017 afin de disposer d’une période représentative des différentes procédures du Brabant Wallon, dont la perception au sol varie fortement en fonction des conditions météorologiques.

L’analyse complète globale des résultats a été réalisée par la SOWAER et m’a été communiquée le 11 aout 2017.

L’analyse des résultats montre que :
- l’activité la plus perceptible est bien liée aux atterrissages de la piste 01, principalement au-dessus des communes de Waterloo, Braine-l’Alleud et La Hulpe : cette situation se présente moins fréquemment, lorsque la composante NE du vent engendre cette utilisation ;
- l’activité liée aux décollages pistes 25, situation qui se présente habituellement, est principalement perceptible des communes de Grez-Doiceau, Wavre, Chaumont-Gistoux et dans une moindre mesure Rixensart ;
- les niveaux de bruit atteints en terme de Lden en Brabant Wallon par l’activité aéronautique de l’aéroport de Bruxelles-Zaventem n’ont jamais atteint le niveau de 56dB(A) qui définit la zone la plus externe pour les mesures d’accompagnement autour de nos aéroports de Liège-Bierset et Charleroi Bruxelles-Sud ;
- le nombre d’occurrences sonores quotidiennes dans le Brabant wallon, générées par l’activité de Bruxelles, est beaucoup plus important qu’autour de nos aéroports régionaux, mais reste limité en intensité, en deçà des valeurs cibles préconisées autour de nos aéroports en dehors des zones de bruit.

Le Gouvernement wallon restera néanmoins attentif à l’évolution de la situation autour de Zaventem afin de limiter au maximum l’impact sonore qu’il engendre au-dessus du territoire de notre région avant la concrétisation, des propositions formulées par le Gouvernement fédéral.

En effet, en exécution du jugement de juillet 2017, celui-ci doit réaliser au préalable une étude d’incidences.
 

Actions sur le document