Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites L’initiation des jeunes au vote pendant les jours blancs

L’initiation des jeunes au vote pendant les jours blancs

04 juin 2018 | Question écrite de I. MOINNET à la Ministre DE BUE - Réponse disponible

Madame la Ministre,


Vous avez récemment annoncé dans la presse un projet consistant à initier les élèves de rhétos au vote pendant les jours blancs. Ces quelques jours de battement entre la fin des examens et les vacances scolaires suscitent en effet chaque année de nombreuses questions sur les occupations des jeunes étudiants.

Pratiquement, vous allez proposer aux écoles une formation à destination des élèves qui auront 18 ans en octobre. Celle-ci portera sur le rôle d’une élection mais aussi sur les aspects concrets de celui-ci via une mise en situation. Cette formation se fera en collaboration avec le Creccide, une ASBL qui développe des projets pédagogiques permettant de sensibiliser les jeunes à la démocratie.

Cette préparation aux élections se fera sur base volontaire dans le chef des écoles, un appel devant être lancé prochainement.

Madame la Ministre, le timing de ce projet est-il encore envisageable pour les écoles ?

Avez-vous pris contact avec la Ministre de l’Enseignement obligatoire pour la mise en place de ce projet ? Une collaboration est-elle possible cette année ou l’année prochaine ? Quelles sont les modalités pratiques de cette organisation ?

Avez-vous déjà reçu des réponses positives de la part des établissements ?

Quel sera le coût de cette opération ?

D’avance je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse de la Ministre DE BUE le 21/06/2018

Dans le cadre des élections locales du 14 octobre 2018, j’attache une importance toute particulière aux primovotants.

Les jeunes qui sont amenés à voter pour la première fois sont souvent démunis face à cet acte citoyen. Il m’a donc semblé important de les sensibiliser au mieux.

Les jours dits « blancs », organisés dans les établissements scolaires, m’ont semblé être l’occasion d’offrir aux jeunes la possibilité de s’initier à une simulation d’un « bureau de vote ».

C’est pourquoi il m’est apparu important de prendre contact avec la Ministre de l’Enseignement, Madame Schyns, afin de mener ensemble une campagne de sensibilisation au sein des différents établissements scolaires. Pour ce faire, une circulaire vient d’être adressée par la Ministre de l’Enseignement aux établissements scolaires.

Pour l’organisation de ces activités de sensibilisation, deux associations partenaires, reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles, d’une part, la Fédération InforJeunes et d’autre part, le CRECCIDE ont accepté de s’inscrire dans cette initiative. En complément de cette activité de simulation d’un bureau de vote, quatre modules de citoyenneté seront proposés (« citoyen toi-même », « devoir citoyen », « on vote, oui ! Mais après ? », « moi et la politique »).

Je confirme à l’honorable membre que ces activités seront bien organisées durant les jours blancs de cette année scolaire. Cette sensibilisation ayant déjà été accueillie positivement par certains établissements scolaires, il a été proposé d’organiser également ces activités à la rentrée de septembre et de les étendre jusqu’à la mi-octobre.

D’un point de vue budgétaire, l’impact sera faible, mais dépendra du nombre d’ateliers organisés.
La prise en charge de l’organisation des ateliers est faite par les associations partenaires, cela relève de leurs missions pédagogiques.

La Wallonie prendra en charge les frais annexes, non pris en charge par ces associations, à savoir les frais d’impression des dossiers, les frais de déplacement, de représentation, ce qui sera de faible ampleur.

Par contre, à ce jour, il n’est pas possible d’évaluer l’impact de cette initiative, celle-ci courant jusqu’à la mi-octobre. Je reviendrai à la fin octobre avec un bilan de cette opération de sensibilisation auprès des primovotants.

Actions sur le document