Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites La sécurisation de la RN922 à Vitrival

La sécurisation de la RN922 à Vitrival

10 septembre 2018 | Question écrite de I. MOINNET au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


La portion de voirie N922 à hauteur de Vitrival fait l’objet de nombreuses interpellations de la part des riverains du village et certains usagers. La chaussée de Charleroi, entre Chatelet et Fosses-la-Ville, est d’ailleurs particulièrement réputée pour son caractère accidentogène.


De plus, de nombreuses remarques concernant l’insécurité et la vitesse excessive des véhicules tout le long de cette RN912 sont également formulées par les commerçants et les écoles côtoyant cet axe.
Une pétition a d’ailleurs été lancée par une maman d’un élève de l’école fondamentale communale située le long de cette chaussée.


Monsieur le Ministre, est-il envisageable de sécuriser cette portion et, de ce fait, rassurer les habitants et usagers faibles ?
La pose d’un radar à l’endroit mentionné ci-dessus est-elle envisageable ?
La sécurisation de ce tronçon a-t-elle déjà été abordée lors d’une commission provinciale de la sécurité routière ?
A court-terme, quelles seraient les possibilités permettant de sécuriser cette voirie ?

D’avance je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO le 02/10/2018

Avant toute démarche de sécurisation de voirie, il y a lieu de prendre en compte plusieurs éléments tels que la configuration de la route, l’analyse des vitesses, la charge de trafic, et cetera. Ensuite, une Commission provinciale de sécurité routière est organisée. Celle-ci est une réunion mettant en présence différents intervenants (de l'administration, de la commune, de la zone de police, de la Société régionale wallonne des transports, et cetera) et a pour objet le traitement de problèmes de sécurité routière sur le réseau routier régional. Lors de cette réunion des solutions seront proposées.

Une instruction a été donnée à l’administration afin d’organiser une CPSR à ce sujet dans les plus brefs délais.

Enfin, je rappelle à l’honorable membre que le respect des limitations de vitesse est une compétence de la zone de police. Je tiens à l’informer que la région met à la disposition des zones de police un service de location de lidars permettant à chaque zone de police de contrôler gratuitement le respect des limites de vitesse pendant huit semaines par an.

Elle est d’ailleurs intervenue en plaçant un radar, entre autres, le jour de la rentrée scolaire.

 

Actions sur le document