Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Le bilan de la fusion des Maisons du Tourisme

Le bilan de la fusion des Maisons du Tourisme

23 avril 2018 | Question écrite Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

 
Monsieur le Ministre,


Suite à l’adoption de la réforme du Code du Tourisme par notre assemblée, le nombre de Maisons du Tourisme a été significativement revu à la baisse au travers d’un processus de fusion des structures qui devait être réalisé pour le 1er janvier 2017.


Cette intégration s’est réalisée plus ou moins rapidement selon les régions, si certaines nouvelles Maisons du Tourisme ont déjà pu fêter leur premier anniversaire, d’autres n’ont pas encore passés ce cap.

Monsieur le Ministre :


- Quel bilan tirez-vous de ce processus de fusion ?
- Le processus de regroupement est-il terminé, on sait qu’il a connu, en particulier dans le Brabant Wallon, certains problèmes vu l’absence d’accord entre les acteurs. Le cas brabançon est-il enfin solutionné ?
- L’année 2017 était annoncée comme une année de transition avant de voir de nouvelles dynamiques se mettre en œuvre sur le nouveau ressort territorial. Les structures ont-elles pu développer de nouveaux plans d’actions et de promotions ? Ceux-ci sont-ils mis en œuvre ?
- Les opérateurs touristiques ont-ils été associés à l’élaboration de ces nouvelles dynamiques ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN le 03/05/2018

La réforme des Maisons du Tourisme (MT) s’est déroulée durant l’année 2017 et est globalement terminée, à l’exception de celle du Brabant wallon qui devrait regrouper les quatre anciennes MT (Nivelles-Waterloo-Wavre et Villers-La-Ville). Le principal écueil de cette mise en place a été lié à la contribution que les différentes communes devaient apporter à la Maison du Tourisme pour la financer en partie. Cette dernière est toujours en voie de constitution. Plusieurs démarches sont en cours comme l’élaboration des statuts et du contrat programme et je suis positif quant à l’issue de celles-ci.

Par ailleurs, pour les autres MT, 2017 a été une année de transformation pour celles qui ont fait l’objet d’une fusion, tant au niveau de l’élaboration des plans d’actions qu’au niveau de la réorganisation, notamment en ce qui concerne l’affectation du personnel.

Pour ce qui concerne les subventions de fonctionnement, celles-ci ont été recalculées en fonction des dispositions du nouveau Code wallon du tourisme et les MT ont reçu 90 % du montant auquel elles pouvaient prétendre de façon à assurer la continuité de leurs travaux.

Il en va de même pour ce qui concerne les subventions de promotion ; les MT qui ont rentré leurs plans d’actions ont reçu 50 % du montant promérité.

Enfin, concernant les opérateurs touristiques, il convient de rappeler que le Code wallon du tourisme prévoit l’obligation pour les Maisons du Tourisme d’avoir - dans tous les organes décisionnels - entre 20 et 40 % de représentants de ceux-ci, ainsi que l’obligation, dans ces mêmes organes décisionnels, d’une représentation des syndicats d’initiative et des offices du tourisme.

Au final, c’est bien un bilan positif qui peut être tiré de cette réforme au travers la réduction de 42 à 27 territoires reconnus, une fois le territoire du Brabant wallon Ouest reconnu (26 au lieu de 27, une fois que les deux MT qui restent en BW auront fusionné).

Actions sur le document