Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Le glyphosate

Le glyphosate

03 mars 2016 │ Question écrite de M. VANDORPE au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

 


Monsieur le Ministre,


Autrefois produit sous brevet, exclusivement par Monsanto à partir de 1974, sous la marque Roundup, le glyphosate est tombé dans le domaine public en 2000 et d'autres sociétés en produisent.

Le glyphosate est l'herbicide le plus utilisé dans le monde. Son succès repose sur son coût faible, son efficacité et sa souplesse d'utilisation. Il est largement utilisé pour du désherbage agricole, mais aussi pour l'entretien des espaces urbains et industriels. De nombreux particuliers en font aussi l'usage dans leur jardin, sous la forme de Roundup.

Sa licence actuelle arrivant à expiration en juin et la Commission veut la renouveler pour les 15 prochaines années. L'Autorité européenne de sécurité des aliments a émis un avis positif. Et cela contre l'avis de l'OMS et de la FDA (Food Drug administration) américaine. La semaine prochaine, des experts des 28 états membres se réunissent afin de donner leur accord ou non sur la proposition de la Commission.

Les chances sont grandes que le oui l'emporte, car la Commission semble avoir derrière elle une majorité de partisans. La France et les Pays-Bas émettent toutefois leurs inquiétudes quant à l'utilisation de cet herbicide décrié et à ses effets néfastes sur l'homme. Ils ont décidé de l'interdire chez les particuliers.

Quelle est la position du ministre à ce sujet ? Doit-on attendre un positionnement européen avant de statuer sur une question de santé publique ? Vu son accessibilité, ce produit peut-il être interdit en Wallonie au vu du danger potentiel qu’il représente ?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre
 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO le 25/03/2016

 

J'invite l'honorable membre à se référer à la réponse que j’ai donnée à la question écrite N° 596 de M. Arens.

Actions sur le document