Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Le manque de conférenciers pour les cercles horticoles wallons

Le manque de conférenciers pour les cercles horticoles wallons

9 août 2018| Question écrite de V. WAROUX au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

Il a récemment été porté à mon attention que les cercles horticoles de Wallonie manquaient cruellement de nouveaux conférenciers pour assurer leurs réunions. Il s’agirait d’un problème qui concerne plus spécialement l’agrégation de nouveaux conférenciers.


Les réunions organisées dans les cercles horticoles ont pour finalité d’apporter aux participants des informations fiables et de bonnes qualités sur l’horticulture en générale et le petit élevage également.


Monsieur le Ministre prévoit-il un accord prochainement afin de désigner de nouveaux conférenciers ?
Monsieur le Ministre sait-il que l'Institut Agronomique d’Ath forme des gradués dans ce domaine et que leur formation comprendrait un volet" présentation d'un sujet à du public" ? Les étudiants sortants seraient donc tout à fait aptes à venir présenter des sujets aux cercles horticoles. Est-il envisageable de se tourner vers ces étudiants pour trouver de nouveaux conférenciers ?


Je vous remercie pour vos réponses, Monsieur le Ministre.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN le 10/09/2018

 

La problématique liée à l’agréation des conférenciers est bien connue de mes services et de mon administration.

En effet, l’arrêté du Gouvernement wallon du 2 février 2017 portant exécution du chapitre II du Titre IV du Code wallon de l’Agriculture relatif aux activités de formation s’adressant aux associations d’hobbyistes, dans le secteur horticole et pour le petit élevage, stipule que les fédérations doivent engager des formateurs « démontrant les compétences techniques en lien avec l’objet de l’activité de formation par la détention d’un titre ou d’un certificat reconnu par les autorités compétentes dans ces matières ou par le vécu d’une expérience probante d’une durée minimale de deux ans. ». L’objectif était d’assurer la qualité des activités.

Le 19 mars 2018, mon administration a reçu les représentants des différents cercles et fédérations lors d’une réunion collective. Il a été proposé au secteur que les fédérations soient responsables du choix et de l’engagement de leurs conférenciers. La délégation de l’engagement de conférenciers nécessite que la Fédération royale des sociétés horticoles de la Communauté française, qui chapeaute les autres fédérations, joue pleinement son rôle fédérateur et organise elle-même la gestion du listing des formateurs.

Les travaux sont en cours avec mon administration pour assurer la désignation de nouveaux conférenciers.

L’appel aux étudiants sortants d’un institut agronomique pourrait en effet représenter une solution adéquate. J’y suis favorable.

Dans un souci d’égalité, il serait nécessaire que tous les étudiants sortant de chacune des écoles agronomiques wallonnes soient informés de la possibilité de se faire reconnaître comme conférencier dans le cadre des activités organisées par les cercles horticoles. Il est à noter que des formateurs spécialistes wallons ou étrangers sont régulièrement invités par les cercles. Il me semble donc nécessaire de prévoir également un accès à l’agréation pour ces formateurs.

Actions sur le document