Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Le monitoring par satellite des forêts privées

Le monitoring par satellite des forêts privées

18 juin 2018 | Question écrite de J. ARENS au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Une douzaine de partenaires se sont associés dans le cadre du projet Regiowood II, qui vise à favoriser la gestion durable de la forêt privée sur le territoire de la Grande Région.

L'objectif poursuivi vise à renforcer la gestion durable de quelque 950.000 hectares de forêts privées répartis à travers la Grande Région.

Piloté par l'asbl RND, le projet s'appuiera notamment sur un outil de monitoring conçu à partir de données recueillies par télédétection satellitaire. Parmi les nombreuses applications possibles, ce dispositif devrait notamment permettre l'identification de "zones à risques", en termes de repeuplement par exemple.

Regiowood II prévoit également un "contrat de renouvellement forestier", "un document de gestion" et des aides financières pour inciter les propriétaires à gérer durablement leurs parcelles et les accompagner en cours de route. Le projet s'étend sur trois ans, de 2017 à 2019.

Monsieur le Ministre :

- Pouvez-vous nous indiquer si la Wallonie est partenaire de ce projet ?
- Dans l’affirmative, de quelle manière ?
- Les propriétaires privés sont-ils associés ? De quelle manière ? Devront-ils contribuer financièrement s’ils participent ?
- Une information spécifique leur sera-t-elle adressée afin de les sensibiliser aux atouts de ce projet ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN le 21/06/2018

Le projet Interreg Grande Région « Regiowood II » regroupe effectivement 12 partenaires, dont 6 wallons. Le chef de file, l’ASBL RND, bénéficie de l’appui et de l’expertise :
- de l’Université de Liège Gembloux Agro Bio Tech pour les travaux en matière de télédétection,
- du Centre de Développement Agro-forestier de Chimay et de l’Université Catholique de Louvain, pour réfléchir à des techniques innovantes de travaux forestiers,
- de la Cellule d’Appui à la Petite Forêt Privée et de la Société Royale Forestière de Belgique pour les actions menées en termes d’accompagnement des propriétaires forestiers privés.

La Wallonie est partie prenante de ce projet à double titre. D’une part, elle cofinance la participation des partenaires wallons du projet. D’autre part, le Département de la Nature et des Forêts (DNF) est partenaire méthodologique du projet. En effet, le DNF est particulièrement intéressé par les travaux menés en matière de télédétection, d’ailleurs complémentaires à ceux menés via l’Accord-cadre de recherche et vulgarisation forestière ou encore le projet Interreg « Forêt Pro Bos », pour compléter les données fournies par l’inventaire forestier régional.

En ce qui concerne les propriétaires privés, ils constituent la cible première du projet. Ils sont donc partie prenante, tant via les structures qui les représentent qu’individuellement. Des actions de communication permettront de les informer du projet et surtout des résultats obtenus. Ils participeront également de façon plus active encore dans deux actions du projet, à savoir, l’élaboration de « documents simples de gestion » et le « contrat de renouvellement ». Ce sont bien évidemment des actions proposées sur base volontaire, en province de Liège et de Luxembourg (qui constituent la zone éligible du projet pour la Wallonie). Ils pourront tester ainsi ces documents simples de gestion qui les aideront dans la connaissance et dans la planification de la gestion de leur propriété. Et les propriétaires concernés par des mises à blanc anciennes pourront bénéficier, s’ils décident de replanter, d’une aide financière via un contrat de renouvellement dans lequel ils s’engageront à rédiger un document simple de gestion. Les modalités pratiques de ce contrat de renouvellement vont être fixées dans les prochaines semaines et il s’agira d’une nouvelle action complémentaire à celles déjà mises en place au niveau régional pour encourager au reboisement et donc au renouvellement de nos ressources forestières.
 

 

Actions sur le document