Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Savine Moucheron

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Valentine BOURGEOIS

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Le relèvement des primes Rénovation et Energie

Le relèvement des primes Rénovation et Energie

01 mars 2018 | Question écrite de D. FOURNY au Ministre CRUCKE

Monsieur le Ministre,

 

Suite à un constat de faible consommation des crédits budgétaires dédiés aux primes à l'isolation et à la rénovation, votre collègue en charge du Logement et vous-même avez décidé de relever substantiellement les montants accordés dans le cadre de ces aides, ce qui a priori est très une bonne nouvelle pour les Wallonnes et les Wallons.

Monsieur le Ministre n'ignore toutefois pas qu'un des soucis relevés dans le cadre de l'octroi d'aides est l'éventuelle existence d'un « effet d'aubaine » : c'est un phénomène mis en lumière par des nombreux chercheurs et experts.

Il est en effet important que les aides publiques aient un réel caractère incitatif, et qu’elles ne soient pas simplement « captées au passage » par des citoyens qui, de toutes façons, auraient mené leur projet à bien même sans l'existence de cette aide publique.

Monsieur le Ministre peut-il m'indiquer, avant toute chose, les raisons et causes de la faiblesse actuelle des demandes de primes ? Comment compte-t-il, avec sa collègue la Ministre en charge du Logement, remédier à cela pour l’avenir ?

De quelle manière va-t-il veiller à assurer ce caractère incitatif dans le cadre du relèvement du montant des primes, et quels mécanismes seront mis en place pour éviter pareils « effets d'aubaine » à l’avenir ?


Je vous remercie d’avance pour vos réponses

 

Actions sur le document