Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Les ouvrages d'art en Wallonie

Les ouvrages d'art en Wallonie

4 septembre 2018 | Question écrite de Fr. DESQUESNES au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

 

De part son relief vallonné, la Wallonie est parsemée d’ouvrages d’art permettant le déploiement de son réseau routier. Les 5000 ponts existants datent, pour la majorité, d’une quarantaine d’années et arrivent donc à la moitié de leur vie, estimée à 80 ans. Le SPW effectue un monitoring constant de l’ensemble de ces ponts et ils sont ensuite classés de A à F en fonction de leur état.

On le sait, les structures souffrent des infiltrations d’eau, des conditions climatiques, de l’importance du trafic ou encore de l’impact des points de jonction, les joints entre les sections du sol et celles des tabliers constituent un point important de friction.

Sous votre prédécesseur, le Ministre Prévot, un budget de 46 millions a été dégagé dans le cadre du plan Infrastructures afin de réaliser des réparations sur 16 ponts. Vous avez, par ailleurs, indiqué, suite aux tragiques événements de Gênes, que le futur plan Infrastructures 2020-2024 poursuivrait, voire amplifierait, les efforts dédiés à l’entretien des ponts.


Monsieur le Ministre :
- Votre prédécesseur indiquait en février 2016 que 41 ponts nécessitaient une réparation en priorité. Pouvez-vous faire le point sur les travaux concernant ces ponts ?
- Dans le cadre du futur plan Infrastructures 2020-2024, une réflexion sera-t-elle menée sur le remplacement progressif des ouvrages d’art afin d’éviter de devoir en remplacer un grand nombre dans un laps de temps très court lorsque ceux-ci arriveront en fin de vie ?
- Pour ce qui concerne le choix des techniques de joints entre les sections, des évaluations sont-elles réalisées ? Il semblerait qu’à l’étranger d’autres choix plus efficaces et durables sont réalisés. Une comparaison entre nos techniques et les techniques étrangères est-elle réalisée ? Le cas échéant, quelles en sont les conclusions et recommandations ?

Je remercie, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO le 24/09/2018

J’invite l’honorable membre à consulter la réponse aux questions écrites n°1595 et 1602 posées sur le même sujet.

 

Actions sur le document