Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions écrites Une bactérie mortelle dans la salive des chiens

Une bactérie mortelle dans la salive des chiens

5 décembre 2018 | Question écrite de V. WAROUX à la Ministre GREOLI

 Madame la Ministre,


Elle est méconnue, y compris de la plupart des vétérinaires. Pourtant, capnocytophaga canimorsus est une bactérie qui peut tuer l’homme en quelques jours à peine.


Présente dans la salive de certains chiens (et chez moins de 10% des chats), et donc transmissible par une simple caresse, elle n’infecte que quatre sujets sur mille dans le monde, surtout les plus de 45 ans immunodéprimés. Mais en Belgique, elle a déjà entraîné plusieurs décès et amputations.


Difficile à détecter, elle peut disparaître puis réapparaître chez le meilleur ami de l’homme, rendant délicate la vaccination. Et peu étudiée, elle reste mystérieuse…


Face aux conséquences désastreuses qu’elle peut engendrer malgré sa relative rareté, ne pensez-vous pas qu’il faudrait encourager la recherche à lutter contre ce fléau véhiculé par nos animaux de compagnie ? Ou, à tout le moins, mettre en place une campagne d’information et de prévention, en vertu du principe de précaution ?

Merci d’avance pour l’intérêt que vous porterez à ce dossier de santé publique.

 

Actions sur le document