Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L’aménagement d’une ligne rapido entre Arlon et le Grand-Duché de Luxembourg

L’aménagement d’une ligne rapido entre Arlon et le Grand-Duché de Luxembourg

02 mai 2017 | Question orale de D. FOURNY au Ministre PREVOT - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


A l’instar des lignes existantes dans le Brabant wallon, les usagers luxembourgeois plaident depuis de nombreuses années pour l’aménagement d’une ligne Rapido entre Arlon et le Grand-Duché de Luxembourg.

En réponse à une précédente interpellation sur le sujet, le Ministre Antoine m’indiquait en 2008 que la mise en œuvre de cette ligne nécessitait d’importants aménagements d’infrastructures : l’élargissement de la bande d’arrêt d’urgence afin de permettre le passage des bus, des études sur la résistance du revêtement ou encore l’adaptation des aires autoroutières.

Monsieur le Ministre :


- Pouvez-vous faire le point sur ce dossier ?
- Les obstacles matériels à la réalisation de ce projet, notamment l’adaptation de la bande d’arrêt d’urgence et les études sur la résistance du revêtement, ont-ils été solutionnés ?
- Si ce n’était pas le cas, le coût de ces travaux a-t-il pu être évalué ?

Je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse du Ministre M. PREVOT 

 

Merci, Monsieur le Député, pour votre question constante et tenace sur le sujet.

Il existe effectivement un flux important de travailleurs transfrontaliers allant travailler au GrandDuché du Luxembourg, occasionnant donc une circulation importante sur les routes et autoroutes reliant la Province de Luxembourg au Grand-Duché.

Pour faciliter la mobilité, des améliorations doivent être apportées et nous y réfléchissons avec Carlo Di Antonio en charge de la mobilité. Il y a aussi des compétences fédérales, notamment en matière ferroviaire.

Par les diverses améliorations, la solution d'une ligne Rapido destinée aux bus reliant Arlon et le GrandDuché du Luxembourg, bien que séduisante sur papier, n'est pas envisageable actuellement, me dit-on.

En effet, élargir la bande d'arrêt d'urgence – afin de permettre le passage de bus – entraînerait des renforts
structurels de la voirie et des ouvrages d'art, une démolition du réseau d'égouttage, le déplacement des éléments linéaires, et cetera.

Bref, les moyens budgétaires nécessaires ne sont pas précisément évalués, mais ils seraient trop conséquents pour être mobilisables, en tout cas à court terme.

La volonté politique est bien d'améliorer la mobilité transfrontalière et d'autres pistes sont envisagées.
À cet égard, mes équipes et celles du Ministre Di Antonio ont rencontré au mois de février dernier des instances du Grand-Duché du Luxembourg. Lors de cette entrevue, nous avons d'ailleurs abordé le projet expérimental d'une bande d'accès au Grand-Duché réservée au covoiturage.

L'entrevue a été très constructive, mais nous attendons une réponse formelle, et ce afin de pouvoir mettre en œuvre ce projet commun.

Pour être plus précis, j'avais demandé un rapport à mon administration sur la faisabilité de ce projet. Il ressort de celui-ci que l'ouverture au trafic de la bande d'arrêt d'urgence, au seul usage du covoiturage, est bien possible et, pour être efficace, devra être prolongée jusqu'au point bloquant au Luxembourg, d'où la nécessité d'un accord grand-ducal d'œuvrer conjointement.

Enfin, je précise qu'un renouvellement du revêtement de l'E411 entre Arlon et Luxembourg sera bientot programmé. Ce chantier prévoira également un nouveau marquage permettant d'élargir la bande d'arrêt d'urgence, et ce, afin de permettre, à terme, le développement d'une bande réservée au covoiturage.

Comme vous pouvez le constater avec ce cas concret, l'objectif est bien d'optimaliser l'infrastructure, son exploitation et plus généralement, tendre vers une meilleure mobilité vers le Grand-Duché de Luxembourg, grand pourvoyeur d'emplois aux Wallons et Wallonnes.


Réplique du Député D. FOURNY

 

Je remercie M. le Ministre, en tout cas, pour la réponse apportée et la proactivité dans le dossier.

Je prends acte pour ce qui concerne les TEC, ce serait extrêmement difficile compte tenu des investissements à faire. Au moins, cette porte-là a été ouverte, étudiée. On la referme peut-être temporairement, nous verrons plus tard, mais c’est vrai que les moyens budgétaires sont ce qu’ils sont, il faut donc définir nos priorités.

En tout cas, la piste du covoiturage étant, elle, grande ouverte, j’espère en tout cas que du coté grandducal, l’appel du pied ou la velléité qui est la notre de pouvoir avancer dans ce dossier au niveau du covoiturage sera entendu et que nous aurons une réponse claire et précise dans le chef des grands-ducaux.

Je n’ai pas entendu de calendrier. Savez-vous nous indiquer ce qu’il en est, le cas échéant, ou doit-on reporter cela au mois de septembre ?

 

Réponse du Ministre M. PREVOT

 

Je suis, actuellement, dans l’attente de la confirmation officielle du Grand-Duché sur sa volonté de participer à la
démarche.

 

Réplique du Député D. FOURNY

 

Bon, on va...

 

Réponse du Ministre M. PREVOT

 

Le calendrier dépend...

 

Réplique du Député D. FOURNY

 

On va les inviter alors, à se hâter rapidement et en tout cas, de prêter un intérêt particulier à cette démarche qui est du coup entre les deux, en tout cas, qui va créer une perspective intéressante en matière de mobilité. Je vous remercie.
 

 

Actions sur le document