Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L’avenir de l’agriculture biologique

L’avenir de l’agriculture biologique

27 novembre 2017 | Question orale de Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Le 20 novembre dernier, la majorité des Etats membres de l’Union européenne, ont marqué leur accord à la réforme de l’agriculture biologique.


On le sait ce nouveau règlement, qui devrait entrer en application en juillet 2020, suscite de nombreuses craintes auprès de nos producteurs en particulier en raison de l’assouplissement des normes qui en découlera.
On se souviendra que vous n’avez pas manqué d’exprimer votre désapprobation envers cette réforme qui aboutira à un abaissement des standards de qualité du label bio et, in fine, à une perte de crédibilité de celui-ci auprès des consommateurs.


Monsieur le Ministre :


- Comme cela avait déjà été le cas en juin dernier, la Belgique a du s’abstenir sur ce dossier faute d’accord intra-belge. Pour quelles raisons votre homologue flamande n’a-t-elle pas voulu revoir sa position ?
- Quel sera l’impact de cette décision pour le secteur bio en Wallonie ? Nos producteurs ne vont-ils pas être soumis à une distorsion de concurrence en provenance d’autres pays de l’Union à la législation plus souple ?
- Cette réforme risque-t-elle de mettre à mal les objectifs de développement du secteur bio dans notre région qui ont été revus à la hausse il y a un peu plus d’un an ?
- Le texte adopté devra encore être voté par le Parlement européen, avant une entrée en application en juillet 2020. Pouvons-nous encore espérer une modification du texte ? Allez-vous prendre contact avec nos parlementaires européens afin de les sensibiliser sur l’importance de ce dossier ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponses et répliques voir lien ci-dessous : 

nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2017_2018/CRAC/crac43.pdf

 

Actions sur le document