Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L’avenir de la Cité de l’Espoir à Dison

L’avenir de la Cité de l’Espoir à Dison

15 mai 2017 | Question orale d’I. STOMMEN au Ministre PREVOT

Monsieur le Ministre,

 

La Cité de l'Espoir, située à Dison, est une institution spécialisée dans l'accompagnement de personnes handicapées. Elle propose une série de services (Service d’Aide à l’Intégration, Service Résidentiel pour Jeunes, Services Résidentiel pour Adultes) allant de l’intégration en milieu ordinaire à l’hébergement, pour les enfants, les adolescents ainsi que pour les adultes.

La semaine dernière, au terme d'une assemblée générale qui a réuni quelque 150 travailleurs, le personnel a décidé de jouer la carte de la conciliation sociale afin d'obtenir une série d'informations de la part d’une direction qui, selon le front commun syndical « manquerait de transparence quant aux décisions pouvant impacter la pérennité de l'institution ».

Selon les représentants de personnel, depuis deux mois, la direction refuserait de fournir des réponses sur l'avenir de l'institution. Ils craignent ainsi « le non-remplacement de 30 personnes en deux ans et le remplacement du personnel éducatif par des infirmières autofinancées par l'INAMI ». Ils pointent aussi « l'externalisation des activités de la Cité de l'Espoir sur trois sites extérieurs et sa conséquence sur l'emploi ou encore la sous-traitance de la lingerie ».

L’asbl serait déficitaire de 640.000 euros.

Le personnel espérait obtenir plus d’informations lors de la conciliation avec la direction, programmée dans les prochains jours.

Monsieur le Ministre peut-il nous en dire plus sur ce dossier ? Comment la Wallonie intervient-elle dans celui-ci ? Les personnes handicapées accueillies au sein de l’asbl risquent-elles de pâtir de la situation actuelle ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses

 

Actions sur le document