Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Savine Moucheron

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Valentine BOURGEOIS

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L’impact du schéma de développement territorial (SDT) sur le tourisme

L’impact du schéma de développement territorial (SDT) sur le tourisme

17 décembre 2018 | Question orale de Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Le futur schéma de développement est actuellement soumis à enquête publique. Une fois adopté cet outil, bien qu’étant un document à valeur indicative, prendra place au sommet des différents outils de planification existants et s’appliquera aux différents schémas et plans qui lui sont inférieurs.


Ce document stratégique est donc d’une importance primordiale pour la stratégie qui sera mise en œuvre pour le développement de notre région, la détermination des activités qui seront développées dans les différentes parties de notre territoire et les investissements qui y seront réalisés.


Monsieur le Ministre :


- Vos services ont-ils été associés à la préparation de ce document notamment pour son potentiel impact sur le secteur touristique ?
- Les acteurs du monde du tourisme (CGT, MT, CITW,…)ont-ils été sensibilisés et associés à la réflexion actuellement en cours ?
- l’un des éléments importants de ce futur SDT concerne les villes d’art et touristique : le projet reprend 5 villes, Tournai, Mons, Charleroi, Namur et Liège. Les annexes nous apprennent qu’il s’agit d’une liste formée par WBT qui correspond en fait à la liste de promotion des villes wallonnes établies voici plus de 10 ans. Depuis cette époque, le contexte a largement évolué et une ville, en particulier, s’est positionnée également sur ce segment : celle de La Louvière qui rassemble aujourd’hui 6 musées, 2 sites UNESCO, a été reconnue comme métropole culturelle par la Wallonie et la FWB et, plus récemment, a été primée par l’Europe comme destination culturelle et fait désormais partie des 140 villes européennes reconnues comme « destination culture ». Au vu de cette évolution, je pense que La Louvière devrait dorénavant rejoindre ce réseau des villes wallonnes d’art. Monsieur le Ministre peut-il se rallier à ce constat? Quelles initiatives compte-y-il prendre à cet égard?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

Monsieur le Député, le 12 juillet dernier, le Gouvernement wallon a adopté le projet d'arrêté qui adopte le projet de Schéma de développement territorial et a pris acte du rapport d'incidence sur les incidences environnementales.

Le document, vous l'avez dit, est actuellement soumis à l'enquête publique au sein des communes. Pour rappel, le 8 juin 2017, le Gouvernement wallon avait établi une méthodologie d'établissement du SDT et pris acte de ses objectifs premiers.

Parmi ces objectifs, le tourisme est concerné par le deuxième et le cinquième. Le deuxième objectif vise à valoriser les patrimoines naturels, culturels et paysagers et les préserver des pressions de l'urbanisation. Le cinquième objectif du volet préserver-valoriser tend à faire des atouts du territoire un levier de développement touristique. Cet objectif se décline lui-même en sousobjectifs : l'élargissement de l'offre touristique, l'optimisation de l'offre et la protection des sites touristiques.

C'est sur base de l'ensemble des objectifs qu'un avant-projet de SDT a été rédigé. Le ministre en charge de l'aménagement du territoire, M. Carlo Di Antonio, a souhaité, en décembre 2017, que les citoyens et les acteurs de terrain soient invités aux ateliers du SDT pour faire part de leurs remarques et formuler des propositions concrètes sur la base de l'avant-projet de SDT.

Suite à ces ateliers, certaines instances ont également remis des avis d'initiative au cabinet du ministre Di Antonio. Les acteurs touristiques ont pu être associés, mais peuvent encore, bien entendu, se manifester.

Dans l'objectif numéro 5 « préserver-valoriser », il est mentionné la volonté de mettre en place « une stratégie touristique sur base des sites et des territoires touristiques et patrimoniaux », les villes d'art, les villes touristiques, les attractions touristiques au rayonnement important, les vallées touristiques, les massifs forestiers, les sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, et cetera.

Même si, évidemment, la structure territoriale du SDT ne peut contenir l'ensemble des sites touristiques pour lesquels une stratégie touristique se justifie, je pense pour ma part que la commune de La Louvière pourrait effectivement être retenue comme ville d'art. On a évoqué les sites UNESCO ; on a deux sites - les ascenseurs hydrauliques à bateaux et les sites miniers du Bois-du-Luc - qui sont justement sur la commune. Plus fondamentalement, la reconnaissance de la Ville de La Louvière comme destination culturelle EDEN au niveau européen est évidemment une plus-value et un atout pour cette reconnaissance. Nous aurons l'occasion d'en faire part lorsque l'enquête sera terminée dans les réunions préparatoires à une nouvelle lecture du schéma de développement territorial.

 

Réplique du Député F. DESQUESNES

 

Je remercie M. le Ministre pour sa réponse. J'en retiens surtout l'élément intéressant en ce qui concerne la Ville de La Louvière.

Monsieur le Ministre, vous vous êtes dit ouvert à ce qu'elle rejoigne le club des cinq autres villes d'art et d'histoire. Je pense que c'est un élément important de reconnaissance également du travail réalisé par cette ville.

Je ne manquerai pas, évidemment, d'assurer le suivi, notamment auprès de votre collègue M. Di Antonio, de cette avancée.

 

Actions sur le document