Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L’installation de barrières sur le viaduc Charlemagne à Dinant

L’installation de barrières sur le viaduc Charlemagne à Dinant

04 juin 2018 | Question orale de I. MOINNET au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


En mars dernier, je vous avais interpellé sur la sécurisation du viaduc Charlemagne situé à Dinant et l’élargissement de cette mesure à l’ensemble des viaducs et ponts de Wallonie.


Vous aviez annoncé dans votre réponse la future pose de barrières et de treillis. Ce dispositif étant supposé être infranchissable. Cette réponse avait rassuré les riverains de cet ouvrage d’art, notamment pour limiter les nuisances occasionnées par ces drames.


J’ai pu constater à la lecture d’un article de presse que des espaces vides se trouvaient à distance régulière le long de cette installation.


Monsieur le Ministre, pouvez-vous donner une explication sur la présence de ces espaces ?
L’installation de ces barrières est-elle réalisée en plusieurs étapes ou s’agit-il de la version finale du dispositif ?

D’avance je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO 

 

Madame la Députée, la méthode de placement des barrières de sécurité a imposé de ne pas fixer immédiatement l'ensemble des panneaux successifs de manière à laisser un espace disponible pour des réglages ultérieurs, notamment en alignement.

Ces réglages ont été réalisés et les barrières ont bien toutes été fixées de manière continue dans le sens vers Ciney depuis le 23 mai dernier. La dernière phase de pause en direction de Dinant vient de débuter ce lundi 28 mai.

Pour rappel, de manière générale, l'objectif premier de ces barrières est de protéger les usagers et les infrastructures en contrebas. C'est pourquoi ces barrières sont installées uniquement sur les zones surplombant un axe de communication.

Dans le cadre du viaduc Charlemagne, il s'agit des zones au-dessus de la Meuse, du chemin de fer et des voiries passant sous le viaduc.

 

Réplique de la Députée I. MOINNET

 

Monsieur le Ministre, comme l'avez compris, ce nouveau dispositif installé sur le viaduc Charlemagne a suscité l'intérêt de nombreuses personnes, mais aussi celui des médias. Il me semble important de communiquer efficacement sur celui-ci. De nombreux citoyens m’avaient interpellé et s'étaient interrogés sur ces espaces vides entre les barrières. Avec vos précisions, nul doute que ceux-ci ont été rassurés ou le seront puisque vous l’avez dit, l’installation vers Ciney s'est terminée, le 23 mai dernier.

Cela me rassure amplement. 

 

Actions sur le document