Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales La création d’un centre de recherche de Solvay à Bruxelles et les opportunités en termes de partenariat public-privé pour la Wallonie

La création d’un centre de recherche de Solvay à Bruxelles et les opportunités en termes de partenariat public-privé pour la Wallonie

1er mars 2018 | Question orale de M-D SIMONET au Ministre JEHOLET - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


La presse a fait écho de la création d’un centre de recherche de Solvay à Bruxelles. La création d’un tel centre offre des opportunités importantes, non seulement en termes de recherche mais également en termes d’emplois. Même si ce centre sera installé en Région bruxelloise, il aura incontestablement des retombées en Wallonie, ne fut-ce qu’au travers l’implication à la fois des entreprises wallonnes mais également de nos universités et centres de recherches.


Dans ce contexte, le CEO de Solvay préconise « une recherche ouverte tournée vers les entités environnantes ». Il évoque en outre des modèles qui ont été développés en région lyonnaise dans lesquels le groupe Solvay a ouvert sa recherche vers d’autres partenaires tels que le secteur public et les universités. Il formule le souhaite de pouvoir développer des modèles similaires en Belgique.


Il me semble que cette initiative mérite d’être saluée et que des pistes de partenariats public-privé pourraient être développées. Ne conviendrait-il pas d’explorer cette piste et de prendre des contacts dans ce sens avec le groupe Solvay et les universités et centres de recherche ? Ne devriez-vous pas également envisager des contacts avec vos homologues en Région bruxelloise ?

Je vous remercie pour votre réponse.

 

Réponse du Ministre JEHOLET 

 

Madame la Députée, j'ai moi aussi pris connaissance du fait que le groupe Solvay désirait ouvrir un centre de recherche dans le domaine des matériaux sur son site de Neder-Over-Heembeek.

Si l'on sait que celui-ci serait basé sur ce que fait déjà le groupe en région lyonnaise en ouvrant sa recherche vers d'autres partenaires – publics ou non –, les détails ne sont pas encore connus à l'heure d'aujourd'hui.

Il s'agit pourtant là d'une réelle opportunité que la Wallonie ne compte pas laisser passer. En effet, les
universités et les centres de recherche wallons ont dans ce domaine des atouts indéniables bien connus du
monde scientifique dans son ensemble. Les entreprises se débrouillent très bien aussi dans ce secteur.

Leurs connaissances et leur expertise n'ont certainement pas échappé au groupe Solvay et, si c'était le cas, nous ferons en sorte de l'y sensibiliser.

Vous avez justement parlé des pôles de compétitivité wallons. Ils sont là aussi pour favoriser ce genre de
coopération par le biais des projets des partenariats d'innovation technologique. Ils seront attentifs à ne pas perdre de vue cette réelle opportunité.

Pour ce qui concerne nos homologues bruxellois, nous n'avons pas attendu ce projet particulier pour établir avec eux une collaboration qui se veut toujours très constructive. Ce dossier en particulier sera discuté lors des prochains contacts avec Innoviris.


Réplique de la Députée SIMONET

 

Je remercie M. le Ministre pour les démarches. C'est une annonce, le projet n'est pas encore connu, mais c'est une opportunité et l'on est d'accord pour la saisir puisqu'elle se présente à nous.
 

Actions sur le document