Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales L'opportunité pour les PME de la digitalisation de l'économie

L'opportunité pour les PME de la digitalisation de l'économie

16 juin 2017 | Question orale de M-D SIMONET au Ministre MARCOURT - Réponse disponible

 

Monsieur le Ministre,


Un article de Trends Tendances de ce 1er juin souligne l’évolution fulgurante de la digitalisation de notre économie. Toutefois, l’article souligne que la Belgique ne fait pas partie du peloton de tête européen en matière d’e-commerce et d’approche numérique. En effet une enquête auprès de 250 PME belges souligne que seulement 1 PME sur 10 utilise son site web comme un canal de vente.


L’enquête précitée révèle également que « 1 PME sur 5 estime avoir les capacités et se sent à l’aise dans la conception d’un site web et une seule sur 10 estime disposer des connaissances pour intégrer un système de paiement sur son site».


Or, nous le savons tous, les jeunes consommateurs utilisent de plus en plus le Web et les réseaux sociaux. Par ailleurs, les outils technologiques actuels nous plongent dans une économie où « tout doit être disponible immédiatement ». Aussi, la voie du numérique constitue une réelle opportunité à saisir pour les PME.
Des initiatives privées existent pour booster les PME dans ce sens. Ainsi BNP Paribas Fortis organise des ateliers digitaux pour familiariser les entrepreneurs aux possibilités offertes par le Web. Dans le même sens, il m’apparaît que la Wallonie pourrait également investiguer dans ce domaine afin que les PME passent le cap de la vente en ligne afin de s’orienter beaucoup plus vers le client « connecté ».


Aussi, ne conviendrait-il pas de mettre en place des aides spécifiques pour les PME afin qu’elle ne rate pas le train du numérique ? Plus précisément, je souhaiterais vous interroger sur les questions suivantes :
- Existe-t-il actuellement des aides ciblées à destination des PME pour leur permettre de faire face à la digitalisation de l’économie et notamment pour les aspects vente en ligne ?
- Si oui, quel bilan peut-on en tirer ?
- Quelles mesures conviendrait-il de prendre afin d’accélérer ce processus ?

Je vous remercie pour votre réponse

 

Réponse du Ministre JC MARCOURT 

 

Madame la Députée, nul ne conteste désormais que le numérique a des impacts profonds sur notre manière de produire de la richesse ainsi que sur nos modes de vie.

Pour l'exprimer de manière synthétique, le numérique est à la fois un accélérateur de la mondialisation et du changement technologique.

Comme accélérateur de la mondialisation, le numérique impose un environnement concurrentiel accru à nos entreprises, ce qui les pousse à rechercher en permanence une amélioration de la rentabilité de leurs opérations.

Remarquons aussi que cette mondialisation de l'économie a également un aspect positif : elle ouvre à nos entreprises de nouveaux marchés.

Au niveau des entreprises, notre stratégie doit se concentrer sur la sensibilisation, le diagnostic et surtout, sur l'accompagnement à la transformation numérique.
Ainsi, nos PME pourront saisir les opportunités que leur offre le numérique de manière optimale. Par exemple, il
s'agit de leur montrer les enjeux fondamentaux liés à la coopération homme/machine, et de les aider à se transformer pour en profiter au mieux, par exemple en mettant à leur disposition des compétences de pointe en la matière.

C'est tout le sens de la récente réforme des aides de premier niveau, particulièrement pour les chèquesentreprises
numériques.

Depuis début mars 2017, le dispositif de soutien public à la transformation numérique a été complètement revu et simplifié. Cette révolution s'inscrit dans le cadre plus large de la réforme des aides dites de premier niveau, qui vise à unifier dans un seul dispositif entièrement numérisé, dit de « chèquesentreprises », de nombreuses aides et primes préexistantes.

Les objectifs opérationnels de la réforme sont :
– améliorer la visibilité et la lisibilité des aides publiques ;
– simplifier les processus de gestion des aides;

– accélérer les délais d'acceptation et de paiement.

Pour ce faire, un portefeuille électronique est désormais mis à disposition de chaque entité économique wallonne qui le désire. Il leur permettra de solliciter certaines aides régionales et d'assurer le paiement des prestations réalisées à leur bénéfice de manière dématérialisée. La plateforme est accessible via www.cheques-entreprises.be.

En résumé, les aides numériques portent sur les thèmes suivants :
– la transformation numérique ;
– l'excellence opérationnelle ;
– la cybersécurité ;
– le coworking ;
– la consultance stratégique et la stratégie web orientée à l'exportation.

Remarquons également que des cibles spécifiques peuvent bénéficier d'un taux d'intervention préférentiel pour certaines aides. Il peut s'agir :
– de starters ;
– de TPE ;
– des entreprises en trajectoire de croissance.

Ce dispositif ayant été mis en service récemment, il est encore trop tôt pour dresser un premier bilan, mais je suis certain qu'il aura des répercussions positives sur la transformation numérique des entreprises.


Réplique de la Députée M.-D. SIMONET

 

Je remercie M. le Ministre pour sa réponse.

Je n'ignore pas évidemment le chantier entrepris et la réforme des aides de premier niveau avec la simplification, le suivi de ces aides, c'est évidemment un plus dont on attend beaucoup de choses.

Les chèques-entreprises numériques sont des éléments qui seront certainement positifs. En son temps, j'avais mis en place le chèque technologie qui était un précurseur et qui avait rencontré un succès très important.

Je ne doute pas que ce soit le cas, mais il faut aller faire la démarche et il faut se dire : « Tiens, je vais aller sur le site », même si c'est très facile, et il faut se dire :
« Je vais tout de suite comprendre que mon entreprise, je vais pouvoir la faire évoluer ». Il y a des entreprises
qui le font, évidemment, bien sûr.
Il y a des magasins, des PME, ou des jeunes générations arrivent et stimulent les parents qui peuvent encore être actifs. Il y a cela. D'ailleurs on ne part pas de rien, il y a une percée de nos entreprises, de nos PME dans les réseaux sociaux. On a 42 % des PME qui sont actives sur les réseaux sociaux, 50 % de nos PME ont compris, sont convaincues qu'Internet est un outil, comme vous l'avez réexpliqué, qui est vraiment une belle opportunité.

Ceux qui sont convaincus iront chercher les chèques et vont les utiliser et c'est très bien.

Mais il reste encore 50 % de gens, et ce n'est pas facile d'aller les chercher et de leur faire prendre conscience que ce n'est pas que d'aller sur Facebook, c'est déjà un pas, mais peut-être de changer aussi sa facon d'aller chercher le client. Les attentes des clients ont changé, et il faut les restimuler et anticiper leurs attentes.

C'est vrai que la réforme des aides est certainement un outil important, facilitateur, mais – et c'était ma question aussi – y a-t-il des démarches pour aller chercher ceux qui n'ont pas encore fait ce choix et qui ne vont peut-être pas aller sur les sites Internet que vous nous donnez, c'était plutôt cela aussi ma question.

Je vous remercie.
 

Actions sur le document