Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales La fusion des maisons du tourisme du Brabant wallon

La fusion des maisons du tourisme du Brabant wallon

27 novembre 2017 | Question orale de Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Depuis de nombreux mois, la fusion des maisons du tourisme (MT), voulue par le nouveau Code du Tourisme, demeurait au point mort au Brabant wallon. Pour des questions d’ego et de querelles de clochers, aucun accord politique n’a vu le jour dans les délais impartis. Deux MT ont adressé leur préavis à leur personnel et des sanctions financières ont été appliquées.


Il ne faut cependant jamais désespérer et il semble qu’un accord se dessine enfin en vue de fusionner les cinq maisons du tourisme au sein d’une seule structure à l’horizon 2019. L’idée est, dans un premier temps, de créer une nouvelle MT réunissant les quatre MT du centre et de l’ouest du Brabant wallon, la reconnaissance de la MT Hesbaye Brabançonne courant aussi sur 2018 et d’arriver en 2019 à la fusion définitive.

Monsieur le Ministre :


- Cette nouvelle proposition vous a-t-elle été adressée ? Vos services ont-ils pu analyser ce projet ?
- Pourquoi ne pas opter pour une fusion directe des MT dans une seule structure ?
- A ce stade, la nouvelle structure n’emploierait selon le projet que 5 personnes tandis que 14 autres risquent de se retrouver sans emploi. La province du Brabant wallon propose aux communes de les engager. La Wallonie interviendra-t-elle afin d’aider ces personnes ? Au vu du territoire à couvrir le cadre annoncé ne devrait-il pas être renforcé ?
- A combien s’élève les sanctions financières, qui ont dû être appliquées, suite aux blocages dans ce dossier ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

Monsieur le Député, j'ai lu beaucoup de choses par rapport à la problématique des Maisons du tourisme en Brabant wallon. J'ai lu dans certains journaux que j'aurais préconisé dès le début des discussions qui remontent,
vous le savez déjà, à l'été 2014, qu'il n'y ait qu'une seule Maison de tourisme ou bien qu'il y en ait quatre, qu'il y
en ait deux, et cetera. Je n'ai pas eu à me prononcer sur une opinion personnelle à ce sujet. La seule chose que
j'avais indiquée, c'est que, puisqu'il devait y avoir une restructuration des Maisons de tourisme, il m'apparaissait que cela devait aussi bien entendu concerner le Brabant wallon puisqu'il y avait cinq maisons de tourisme sur cette province et que cela me paraissait beaucoup. Il y avait certainement plusieurs formules possibles. La responsabilité de la conception puis de la constitution, la concrétisation des Maisons de tourisme dépendant bien entendu des acteurs communaux et locaux.

À plusieurs reprises et dans le cadre des difficultés à mettre en place la réforme des Maisons du tourisme (MT) sur le territoire du Brabant wallon, j'ai appelé les acteurs concernés à reprendre les négociations en rappelant être personnellement à disposition pour organiser toute réunion de travail souhaitée. Mes derniers contacts remontent au mois d'octobre et il semble en effet qu'un accord se dessine en vue de fusionner les Maisons du tourisme du Brabant wallon.

Cependant, ni le Commissariat général au tourisme, ni moi-même n'avons pour l'instant reçu de proposition
officielle me permettant d'inscrire le point en Gouvernement afin de proposer à mes collègues une modification de la cartographie des Maisons de tourisme qui, actuellement, prévoit, puisque c'était le stade de discussion au moment où la décision du Gouvernement avait été prise, trois Maisons de tourisme en Brabant wallon.

En fonction, je n'ai pas connaissance des modalités de fonctionnement, des budgets proposés, ou encore de
l'organisation interne de la nouvelle structure qui se profile.

En attendant, les sanctions financières telles que prévues dans le décret sont toujours d'application. Les quatre structures concernées ne perçoivent donc plus que 50 % de leur subvention trimestrielle depuis le 1er avril 2017. Dura lex, sed lex.

Je n'ai pas à me prononcer sur les choix qui sont posés et les modalités qui sont mises en place pour arriver à une rationalisation du paysage touristique.
Seule la cohérence du bassin touristique m'importe, tout comme le respect des dispositions imposées par le Code wallon du tourisme et l'efficacité des ressources humaines et financières mises à disposition du tourisme.

En ce qui concerne l'emploi, j'ai rappelé à plusieurs reprises que cette réforme devait se faire dans le respect de l'emploi. C'est ainsi que les moyens financiers du CGT et les aides à l'emploi – qui dépendent de mon collègue ministre de l'Emploi - ont été maintenus au global. L'affectation, par contre, des moyens financiers et l'organisation de la structure relèvent de l'autonomie des ASBL et des administrateurs de celles-ci.

Il m'importe aussi de vous rappeler que le fonctionnement d'une Maison de tourisme ne dépend pas uniquement des aides de la Région wallonne, mais aussi de l'implication des communes qui investissent ou non dans ces associations. Je ne suis pas en mesure de vous dire quel est le nombre idéal de personnes à affecter à cette Maison de tourisme en particulier, fonction notamment des conventions de collaboration qu'elle pourrait être appelée à nouer avec ses organismes touristiques locaux.

Pour conclure, je voudrais quand même vous dire que j'ai salué avec satisfaction le fait qu'on semblait enfin sortir de l'imbroglio et qu'on allait enfin faire la réforme de ces outils qui me paraissent bien nécessaires à la promotion touristique et à l'accueil en Brabant wallon comme dans le reste du territoire wallon.


Réplique du Député F. DESQUESNES

 

Merci, Monsieur le Ministre, pour vos réponses. Très brièvement, votre réponse ne peut qu'encourager les acteurs de terrain à prendre rapidement position et introduire un dossier complet auprès de vos services pour que le Brabant wallon soit en ordre de marche pour s'assurer sa promotion touristique de façon efficace et en profitant au maximum des possibilités financières que le département wallon du tourisme leur offre.
 

Actions sur le document