Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales La mise en place effective de l’AVIQ

La mise en place effective de l’AVIQ

25 avril 2016 | Question orale de V. SALVI au Ministre LACROIX - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


L’installation physique de l’administration de l’AVIQ pose encore actuellement de nombreuses questions.

Sachant que le nouvel OIP doit s’implanter dans un premier temps sur deux sites existants à Charleroi, vous expliquiez précédemment que le chantier de rénovation de l’ancien hôtel de police, commencé tardivement en janvier dernier, ne se terminerait normalement qu’à la mi-juillet 2016, pour une occupation effective des locaux par les agents à partir de septembre 2016. Ces échéances sont-elles toujours d’actualité à ce jour ?

A plus long terme, concernant l’implantation définitive de l’AVIQ sur un même site géographique, vous déclariez, il y a deux mois, qu’aucune piste n’était encore privilégiée…
Le groupe de travail entre la Ville de Charleroi et votre administration, chargé de l’analyse des besoins, a-t-il enfin rendu son rapport ? Le Gouvernement est-il maintenant en mesure de pouvoir décider d’un lieu définitif d’implantation du bâtiment ? Avez-vous enfin pu prendre une décision en ce dossier prioritaire ?

En ce qui concerne le transfert du personnel issu du SPW, savez-vous combien d’entre eux rejoindront au final l’AVIQ, sachant qu’un maximum de 110 personnes devait être transféré vers l’Agence sur base volontaire ? Tous les emplois à pourvoir sont-ils maintenant occupés ou un second appel à candidature s’avérera nécessaire ?

Combien d’agents venants du Fédéral de la FWB et de lu SPW ont déjà intégrés les locaux de l’AVIQ à ce jour ?

Enfin, pour tous ces nouveaux fonctionnaires de l’AVIQ, qu’en est-il de leur équipement informatique ? Cet aspect du dossier a-t-il bien été pris en compte ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses

 

Réponse du Ministre C. LACROIX 

 

Madame la Députée, votre questionnement a retenu toute mon attention.

Je précise néanmoins que les travaux de l'ancien hotel de police n'ont pas débuté tardivement, mais bien
en janvier comme prévu.

Je tiens à souligner que la Direction générale transversale du Budget et de la Logistique et des TIC du Service public de Wallonie et l'AViQ collaborent de manière très constructive pour que ce bâtiment ainsi que les équipements logistiques et informatiques soient opérationnels dès le mois de septembre 2016.

Pour l'implantation définitive, l'AViQ m'a transmis, à ma demande, des chiffres permettant d'avancer sur le projet de nouvelle implantation. Le travail est toujours en cours.

Concernant le transfert du personnel issu du Service public de Wallonie, le premier ordre de service a été envoyé ce 15 avril 2016 aux membres du personnel de la DGO5 – Direction générale opérationnelle Pouvoirs locaux, Action· sociale et Santé – affectés au Département des Aînés et de la Famille et au Département de la Santé et des Infrastructures médicosociales conformément à l'arrêté du Gouvernement wallon du 7 janvier 2016.

Une fois les réponses à cet appel reçues, un deuxième ordre de service sera envoyé alors à tout le personnel du SPW et des OIP sur la base des emplois qui seront restés vacants.

Dès la fin des deux, soit fin juin, nous aurons les noms des membres du personnel qui rejoindront l'AViQ en septembre 2016.

Depuis le 1er janvier 2016, 54 personnes ont rejoint l'AViQ : cinq du SPF Santé publique ; 32 provenant du SPF Sécurité sociale dont cinq ont été transférées physiquement à Charleroi et 27 transférées administrativement, mais restant à Bruxelles durant une phase transitoire jusqu'au 31 décembre 2016 ; 17 qui émanent de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Restent six postes sur les 23 initialement prévus, qui doivent encore faire l'objet d'un appel à transfert et d'un
transfert effectif. À ce sujet, un courrier a été envoyé à mon collègue le ministre André Flahaut en date du 23 février 2016 reprenant la liste des postes qui restent critiques et que l'AViQ demande d'ouvrir au transfert :
un niveau A attaché gestionnaire en santé, action sociale et cohésion sociale ; un niveau A attaché juriste ; un
niveau B collaborateur au subventionnement ; un niveau B infirmier ; un adjoint de niveau D pour le helpdesk de
l'informatique ; un adjoint de niveau D pour la logistique et l'accueil.

Il revient à présent à la Fédération WallonieBruxelles de publier cet appel.

Une enquête de satisfaction a été menée à l'issue des trois mois qui ont suivi cette intégration. Le taux de
satisfaction est de 93,10 %.

Enfin, tous les agents transférés ont bien reçu tout l'équipement informatique et bureautique nécessaire à leur fonctionnement, et ce dès leur entrée en fonction.
Voilà à ce stade ce qui cloture ma réponse.


Réplique de la Députée V. SALVI

 

Je remercie évidemment le Ministre pour sa réponse complète. Je l'encourage à suivre ce dossier avec beaucoup d'intérêt et d'attention puisque l'on sait qu'il y a une attente importante par rapport à cette entrée en matière de l'AViQ au mois de septembre – aussi bien de la part des agents eux-mêmes, mais je pense aussi de l'ensemble des parlementaires, puisque c'est comme une grande première, la mise en place de cet important OIP, d'autant plus à Charleroi. On restera donc attentifs, en tout cas fin juin, pour voir de quelle manière l'ensemble des appels à projets aura pu être entendu. On verra sans doute à ce moment-là beaucoup plus clair sur le nombre d'agents qu'il manque au niveau du cadre – s'il en manque, et j'ose espérer qu'il n'en manquera pas.

Sur l'aspect plutot informatique, j'ai bien entendu votre réponse sur le fait que chacun des agents qui avaient été transférés a été équipé. La question était plus large et portait sur la réorganisation, non pas du matériel informatique, mais de la gestion informatique et la manière dont tout cela va pouvoir converger en temps et en heure, mais je ne manquerai pas de revenir sur la question au moment opportun.
 

 

Actions sur le document