Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les automobilistes roulant sans phares ou avec des phares défectueux

Les automobilistes roulant sans phares ou avec des phares défectueux

27 novembre 2017 │ Question orale de I. MOINNET au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Comme chaque année, en cette période hivernale, les heures de luminosité diminuent. En général, quand les travailleurs quittent leur domicile il fait encore noir et quand ils rentrent, il fait déjà noir. Force est de constater qu’encore un grand nombre de conducteurs roulent en période nocturne avec des phares endommagés, dysfonctionnels ou même parfois tout simplement pas allumés.


Il va de soi que cette question est une question de responsabilité individuelle. Cependant, le manque de responsabilité et de conscience de certains peut, en dehors de limiter leur propre visibilité, causer des accidents à autrui. Les personnes roulant sans phares ne sont visibles ni pour les personnes qu’elles croisent frontalement, ni pour les personnes qui les suivent. Sur certaines routes qui ne sont pas éclairées, ces conducteurs ne sont visibles qu’au dernier au moment, ce qui augmente le risque d’accident.


Monsieur le Ministre, une campagne de sensibilisation à la visibilité des conducteurs automobiles est-elle prévue ? Si oui, quand est-elle planifiée ? Si non, ne serait-il pas intéressant de sensibiliser à nouveau les conducteurs à la nécessité de voir et surtout d’être vus ? Une campagne a récemment été lancée pour la sensibilisation à la vue des piétons en cette période où la lumière solaire est en baisse. Ne serait-il pas opportun de sensibiliser également les chauffeurs à allumer et/ou faire réparer leurs phares ?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre, pour vos réponses.

 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO 

 

Madame la Députée, la campagne de sensibilisation grand public de ce mois d'octobre portait sur le fait de percevoir les piétons et d'être vus.

L'Agence wallonne de la sécurité routière, en collaboration notamment avec le GRACQ, distribue de nombreux kits visibilité à l'attention des vélos mal éclairés. Elle rappelle également une série de conseils et de consignes de vérification du bon état du véhicule à l'occasion des départs en vacances d'été et d'hiver.

Les émissions Contacts sur la RTBF Soyons visibles ! abordent régulièrement les sujets de la visibilité et du bon état du véhicule, phares y compris.

Le 24 juin, nous avons eu une émission sur les préparatifs des départs en vacances ; le 21 octobre, sur le contrôle technique et le bon état du véhicule et le 11 novembre sur l'éclairage des cyclistes.

Les nouvelles technologies participent également à cette sensibilisation puisque de nombreux véhicules signalent couramment un problème de phare au conducteur via un bip sonore.

Le contrôle du fonctionnement et du réglage des phares est aussi effectué lors du contrôle technique.

La sensibilisation sur le bon état des phares est donc régulière et continuera à se faire via différents canaux.


Réplique de la Députée I. MOINNET

 

Je remercie M. le Ministre pour sa réponse. Je suis ravie d’entendre qu’il y a une sensibilisation aux automobilistes, concernant la problématique des phares, qui est menée par plusieurs campagnes distinctes.

Je pense que c’est un problème important puisque pas plus tard que la semaine passée, j’ai rencontré deux
automobilistes qui venaient en sens inverse ; cela peut être une source d’accidents qui peuvent être très
dangereux.

Je vous soutiens donc dans les différentes campagnes que vous pourrez mener aussi bien pour les piétons que pour les automobilistes.


 

Actions sur le document