Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le nouveau report du mouvement diplomatique

Le nouveau report du mouvement diplomatique

15 mai 2017 │ Question orale de I. STOMMEN au Ministre-Président MAGNETTE - Réponse disponible

Monsieur le Ministre-Président,


Dans le statut de la carrière extérieure a été intégré un concours diplomatique organisé par le Selor. L’année dernière, 7 lauréats ont été retenus et vu notamment le stage prévu d’une année, il a été nécessaire de reporter à l’été 2017 le mouvement diplomatique, comme vous l’avez déjà expliqué d’ailleurs au sein de cette commission.
Je souhaite aujourd’hui vous interroger sur ce dossier et faire le point avec vous, suite notamment aux propos qu’a pu avoir il y a quelques jours au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles votre homologue. En effet, celui-ci a annoncé clairement une « prolongation des affectations actuelles pour opérer le prochain mouvement à l’été 2018 ».


Monsieur le Ministre-Président, confirmez-vous encore ce nouveau report ? Comment cela s’explique-t-il et est-il justifié auprès du personnel ainsi que des candidats-stagiaires ? Que va-t-il advenir de ces derniers ? Quelle est la procédure prévue par le Gouvernement pour la suite ? Un mouvement est un évènement essentiel dans l’organisation diplomatique, car les délégations font un travail important et utile et doivent organiser aussi leurs déplacements et vie privée. Il est important par ailleurs pour les partenaires de pouvoir compter sur une certaine continuité afin de développer ensemble des projets. Un tel report encore une fois ne risque-t-il pas d’apporter de l’incertitude et de la perte d’efficacité au sein du monde diplomatique ? Quand sera organisé le prochain concours diplomatique ? Les lauréats seront-ils déjà disponibles pour l’été 2018 et donc le prochain mouvement prévu ? Est-il prévu des changements et une réorganisation des délégations extérieures ? Que va-t-il advenir et comment vont fonctionner les postes déjà vacants, comme à Genève ou Santiago ?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre-Président.

 

Réponse du Ministre-Président P. MAGNETTE 

 

Madame la Députée, comme cela a déja été expliqué par mon collègue, le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les raisons pour lesquelles il avait été procédé a un report était d'abord l'absence de lauréats remplissant les critères de l'arrêté de 2012. C'était par ailleurs le fait que nous finalisions l'analyse conjointe AWEx/WBI de l'ensemble des réseaux pour améliorer la cohérence de notre présence internationale. Ceci prenait un certain temps, mais ne nuisait en rien au fonctionnement de notre réseau puisqu'évidemment toutes les personnes qui sont en place continuent a travailler tout a fait normalement.

Cette réflexion stratégique sur le positionnement de notre réseau est l'une des plus importantes menées depuis sa création. Elle intègre, en effet, non seulement la mise en œuvre des passerelles entre les différents acteurs expatriés – les délégués généraux, les attachés économiques et commerciaux, les agents de liaison scientifique – mais aussi une dynamique géostratégique nourrie par des séminaires de zones organisés par WBI et qui se clôtureront a la fin de cette année.

Sur cette base, le calendrier de mise en œuvre, tenant compte des impondérables réglementaires, nous amène a prévoir une prolongation des affectations actuelles pour opérer le prochain mouvement a l'été 2018.

Concrètement, les lettres de mission resteront actives jusqu'au prochain mouvement diplomatique.
Chaque diplomate sera informé de ce fait et pourra poser un choix soit de maintien en poste, soit de retour a
l'administration centrale.

La procédure sera donc la suivante : dans les prochaines semaines, une décision des gouvernements de fixer un mouvement diplomatique complet au 1er septembre 2018 et la prise d'acte des prolongations des ordres de mission actuellement en vigueur. Après notification, certains agents se manifesteront probablement pour refuser la prolongation ; ils seront donc adjoints a l'administration centrale. Ensuite, en fonction de la liste des postes ouverts a affectation qui sera établie par WBI et proposée aux deux gouvernements, nous déciderons des postes qui seront ou non a pourvoir, sachant que l'affectation finale d'un agent dans le cadre de cette procédure ne préjugera aucunement de son affectation lors du mouvement du 1er septembre 2018.


Réplique de la Députée I. STOMMEN

 

Merci pour ces explications très précises, Monsieur le MinistrePrésident.
 

 

Actions sur le document