Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le projet « Générations Terre »

Le projet « Générations Terre »

6 juillet 2018 | Question orale de J. ARENS au Ministre COLLIN - Réponse disponible

 
Monsieur le Ministre,


En mars dernier, vous lanciez le projet pilote « Génération Terre » en collaboration avec trois parcs naturels. Ce projet vise à établir des synergies entre l’ensemble des acteurs concernés à l’échelle d’un Parc naturel afin d’améliorer la durabilité des pratiques agricoles notamment par la diminution progressive et accompagnée des produits phytosanitaires. L’objectif est de réduire le recours aux intrants de 30% dans les 2 ans et de 50% endéans les 5 ans. L’objectif final étant d’aller le plus loin possible dans la suppression.

Monsieur le Ministre :


- Pouvez-vous faire le point sur l’évolution de ce projet ?
- Quelle est l’implication des parcs naturels à ce projet ? Sont-ils toujours pleinement impliqués ?
- Quelles sont les aides dont les parcs naturelles pourront disposer pour encadrer et accompagner les agriculteurs ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

Monsieur le Député, le projet « Générations Terre » n'en est qu'à ses débuts. Les partenaires et la DGO3 m'ont proposé une version concertée du projet. Cette version comprend les balises et les objectifs opérationnels du projet. J'ai reçu cette version le 16 juin 2018.

Mon cabinet est en train d'analyser ce dossier. L'idée est de permettre à chaque parc naturel présent dans ce projet de bénéficier d'une aide financière pour engager une personne qui fera l'encadrement sur le terrain des agriculteurs qui se manifesteront, pour tenter l'expérience sur base volontaire.

N'oublions pas que l'ensemble des services que la Région peut fournir, via ses centres pilotes, administrations et centres de recherche agricole, sont déjà à disposition des volontaires pour leur fournir un conseil technique personnalisé, objectif et surtout, gratuit.

Je peux vous rassurer pleinement sur la motivation des partenaires dans ce projet dont je suivrai l'évolution personnellement de très près.

 

Réplique du Député J. ARENS 

 

Monsieur le Ministre, j'insiste sur l'encadrement des agriculteurs face à cette problématique et sur la présence des chercheurs. Je me rends bien compte que l'encadrement ne sera pas suffisant en termes de conseils. Nous sommes dans une situation où, dans certaines conditions, nous avons besoin de la présence de chercheurs pour qu'ils puissent faire de ces trois territoires en parc naturel des réels laboratoires pour évoluer.

La présence de la recherche est aussi importante que la présence de l'encadrement et l'encadrement ne doit pas avoir peur de contacter la recherche pour que nous ayons de vrais résultats de cette opération. Autrement, cela ne valait pas la peine de lancer l'opération.

Je souhaite vraiment un engagement total de la part de votre cabinet et de l'administration pour que nous arrivions à des résultats concrets tant au niveau de l'encadrement que de la recherche. J'insiste vraiment làdessus.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

J'ai bien mentionné notre centre de recherche agronomique comme partenaire à part entière dans ce projet. M. le Président.

 

Réplique du Député J. ARENS 

 

Si j'insiste autant là-dessus, Monsieur le Ministre, c'est parce qu'il nous est arrivé, dans le sud de la Province du Luxembourg, d'avoir une réponse claire de certains centres qui nous disaient : « Vous êtes situés trop loin, rien que le fait de devoir se déplacer, c'est une journée de perdue ». Je ne voudrais pas que l'on retrouve cette situation.

J'estime que même les régions périphériques doivent avoir le service qui est offert par la Région wallonne tant au niveau de l'encadrement, qu'au niveau de la recherche.

 

Actions sur le document