Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Savine Moucheron

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Valentine BOURGEOIS

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le projet de nouvelle sucrerie à Seneffe

Le projet de nouvelle sucrerie à Seneffe

25 février 2019 | Question orale de Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN

Monsieur le Ministre,


Début de semaine dernière, les initiateurs du projet de création d’une nouvelle sucrerie wallonne ont indiqué que 1.173 planteurs ont souscrits des parts pour rejoindre le projet pour un approvisionnement annuel de 1.060.000 tonnes de betteraves, soit 75% du seuil de rentabilité fixé, et 40 millions d’euros ont été souscrits en parts sociales.
A ce stade, il manque toujours 10 millions d’euros pour atteindre la somme de 50 millions d’euros et permettre que la majorité du capital, fixé à 100 millions, soit contrôlé par les agriculteurs. Une seconde période de souscription a été ouverte afin d’obtenir les 250.000 tonnes de betteraves annuelles encore nécessaires pour atteindre le seuil de rentabilité ainsi que les 10 millions d’euros manquants.
Concernant ce dernier aspect, la Wallonie a développé une aide aux groupements agricoles, sous la forme d’une prime de 2.000 euros pour chaque agriculteur qui investit dans une coopérative.

Monsieur le Ministre :


- Pouvez-vous faire le point sur le dossier ?
- Les planteurs qui ont adhérés à ce projet ont-ils fait appel à la prime de 2.000 euros ?
- Cette prime a-t-elle été sollicitée pour d’autres secteurs ?
- Pouvez-vous faire le point sur les montants engagés et liquidés depuis 2017 ?
- L’information sur cette aide à destination des candidats à investir dans une coopérative agricole ne devrait-elle pas être renforcée ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

Actions sur le document