Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le rapport du GIEC et les ambitions climatiques de la Belgique

Le rapport du GIEC et les ambitions climatiques de la Belgique

18 octobre 2018 │ Question orale de B. DREZE au Ministre CRUCKE - Réponse disponible

Le GIEC a présenté ce lundi 8 octobre un rapport sur les conséquences d’un réchauffement planétaire supérieur à 1,5°C. Le monde devra engager des transformations rapides et sans précédent s'il veut limiter le réchauffement climatique à 1,5°C, seuil au-delà duquel les risques de phénomènes climatiques extrêmes sont significativement plus élevés.

Pour ne pas dépasser l’objectif de réchauffement planétaire à 1,5°C, le GIEC préconise une réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) par rapport à 2010 de 45% en 2030 et de 100% d’ici 2050. Dans cet objectif mondial, l’Europe, et en son sein la Belgique, doivent montrer l’exemple.

Dans notre résolution du 28 septembre 2017, nous demandions que l’objectif de réduction, par rapport à 1990, de 95% des émissions de GES à atteindre en 2050 soit rencontré. On se souvient aussi des nombreuses discussions durant le dialogue interparlementaire sur le climat pour aboutir finalement à rencontrer « un objectif de réduction des gaz à effet de serre plus ambitieux que les 40% prévus d’ici 2030 ».

Récemment, on apprenait que la Belgique s’opposait à une proposition de déclaration du Benelux dans le cadre du Dialogue Talanoa.

En vue de la COP24 qui se tiendra en décembre à Katowice, en Pologne, les discussions sont vives autour de l’objectif de réduction des émissions de GES, entre 40% et 45%, d’ici 2030, par rapport à 1990.

Grâce au GIEC, nous avons un nouveau document scientifiquement objectif qui exige de nos gouvernements de revoir à la hausse leurs objectifs climatiques.

Monsieur le Ministre,

 Quelle est votre réaction suite au rapport spécial du GIEC ?
 Une concertation est-elle tenue au niveau ministériel intra-belge afin d’augmenter les ambitions climatiques de la Belgique ? Quelle position défendez-vous ?
 Disposez-vous d’informations sur les objectifs climatiques que la Belgique défendra à la COP24 de décembre à Katowice ?
 Pourriez-vous nous expliquer où en sont les discussions du Benelux sur le climat ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponses et répliques voir lien ci-dessous : 

nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2018_2019/CRIC/cric22.pdf

 


 

Actions sur le document