Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le report de l’équilibre budgétaire fédéral

Le report de l’équilibre budgétaire fédéral

04 mai 2017 | Question orale de D. FOURNY au Ministre LACROIX - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Il est heureux que le Gouvernement fédéral ait enfin eu l’honnêteté d’admettre que l’équilibre budgétaire à l’horizon 2018 n’allait pas être atteint et que, surtout, il n’était pas souhaitable. De nombreux économistes ont depuis longtemps mis en évidence qu’un retour à l’équilibre trop rapide aurait pour conséquence de briser le retour timide vers la croissance que nous connaissons actuellement. Ce constat est d’autant plus vrai à l’échelle de la zone euro où les politiques de contractions budgétaires et de déflations salariales se sont répercutées sur la demande agrégée pour finalement freiner l’activité économique de l’ensemble de la zone.


Dans le contexte de taux d’intérêt faibles, retrouver l’équilibre budgétaire demeure indispensable, mais le temps pour y arriver importe moins. Dans son rapport de mars 2017, la BCE appelle encore les différents gouvernements de la zone euro à dédier davantage de dépenses publiques au soutien de la croissance.


Le report de l’équilibre n’est donc pas une mauvaise nouvelle en soi. Ce qui me frappe en revanche, c’est le temps qu’il aura fallu au Gouvernement fédéral pour enfin admettre cette réalité bien connue depuis longtemps.

Je m’interroge enfin sur la crédibilité du report en 2019 lui-même. Dans ses Perspectives économiques 2017-2022, le Bureau du Plan estime le déficit budgétaire pour l’Entité I à 2,0 % du PIB, et même à 2,2 % du PIB en 2020, soit respectivement 9,3 milliards et 10,5 milliards d’euros. Il semble difficile, voire impossible, que le Gouvernement atteigne son objectif d’équilibre budgétaire avant la fin de la législature, contrairement à ses ambitions affichées.


Quelles seraient les conséquences vis-à-vis des règles européennes si le Gouvernement fédéral n’atteignait pas l’équilibre en 2019 ? Quelles ont été les décisions du Comité de concertation par rapport aux objectifs budgétaires et qu’est-ce que cela implique pour la Région wallonne ?

D’avance merci pour vos réponses.

 

Réponses et répliques voir lien ci-dessous : 

nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2016_2017/CRAC/crac170.pdf

 

 

Actions sur le document