Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le soutien au secteur du jeu vidéo dans la stratégie numérique wallonne

Le soutien au secteur du jeu vidéo dans la stratégie numérique wallonne

16 juin 2017 | Question orale de M-D SIMONET au Ministre MARCOURT - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Je vous interrogeais en février sur la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Je vous ai fait part de ma satisfaction de voir que ce travail de longue haleine était en voie de démarrage.


Vous évoquiez que les grappes transmédia et gaming étaient également impliquées. Je trouve ça particulièrement intéressant, pour deux raisons. Premièrement, car le secteur du jeu vidéo atteint des proportions jamais égalées au niveau mondial, et est même devenu depuis plusieurs années la première industrie culturelle devant celles de la vidéo et de la musique enregistrée. Pour donner un ordre de grandeur, le chiffre d’affaires de l’industrie du jeu vidéo atteindrait 86 milliards de dollars en 2016 contre 55 milliards et 53 milliards respectivement pour la vidéo et la musique.


Deuxièmement, car nous avons en Région wallonne d’excellentes formations universitaires ou en hautes écoles qui forment nos jeunes vers ces métiers. Il est toutefois regrettable que peu de débouchés existent actuellement sur notre territoire. Si bien que des jeunes extrêmement bien qualifiés s’expatrient dans d’autres régions du monde, souvent aux Etats-Unis, pour appliquer leurs talents. Le comble est que nous importons ensuite du jeu vidéo que nous avons participé à créer.


Nous pourrions à cet égard développer ce secteur en Région wallonne. Il me semble dès lors que nous devrions avancer sans plus attendre dans cette voie.
Quel est le montant du crédit alloué aux projets transmédia et gaming ? Ces crédits ont-ils déjà été libérés ? Dans l’affirmative, sur base de quels critères ? Dans la négative, quelles sont les difficultés rencontrées ?

D’avance merci pour vos réponses.

 

Réponse du Ministre JC MARCOURT 

 

Madame la Députée, les marchés émergents autour du gaming, du transmédia, de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle offrent en effet un potentiel de développement important, en particulier le secteur du gaming. C'est
pourquoi un réseau de partenaires actifs dans ces secteurs collabore pour leur permettre de se développer en Wallonie.

Il s'agit principalement de :
– l'Agence du Numérique et les clusters Twist et TIC ;
– la Wallonia Games Association, ou WALGA ;
– startup.be ;
– CWE ;
– Wallimage ;
– St'art invest ;
– R/O ;
– ainsi que le pôle wallon du transmédia.

Dans le cadre de Digital Wallonia, un projet plus large pour soutenir le développement des Industries immersives et interactives est actuellement en discussion. De même, des projets d'apprentissage par le média vidéoludique pour utiliser le potentiel éducatif et pédagogique du jeu sont en cours de développement dans le cadre du volet éducation de Digital Wallonia.

Pour ce qui concerne les crédits alloués aux projets transmédia et gaming, il s'agit principalement des fonds levés par les start-up dans le cadre de WING et dont vous pouvez trouver la liste sur le site digitalwallonia.be. Différents investissements dans le gaming sont en cours de finalisation et seront bientôt rendus publics.

Enfin, je vous informe que la possibilité d'implantation en Wallonie d'un acteur majeur international dans le secteur de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle est actuellement en cours de négociation. J'espère que nous pourrons en dire plus si le contrat est approuvé.

Comme vous le constatez, Madame la Députée, de nombreuses actions sont actuellement en cours de préparation et elles devraient être concrètement lancées encore cette année.


Réplique de la Députée M.-D. SIMONET

 

Je vous remercie, Monsieur le Ministre, pour les différentes actions que vous mettez en place ou que vous soutenez via les fonds ou l'Agence du numérique. Je reverrai sur la réponse écrite les différents acteurs que vous avez rapidement cités.

Je pense que c'est vraiment un secteur qui est particulièrement à suivre. Il y a plus de 2,5 milliards de joueurs dans le monde. En plus, cela concerne les jeunes, mais cela concerne aussi les personnes plus âgées. On peut développer des générations en parallèle, ce qui est vraiment exceptionnel, le secteur de l'éducation. Vous l'avez dit, les jeux interactifs et éducatifs sont aussi intéressants. J'ai entendu parler d'un projet bientôt sur Namur. Je ne sais pas si c’est celui auquel vous avez fait allusion, mais tant mieux. Ce qui m’intéresse, c’est aussi tous ces débouchés. Cela enthousiasme les jeunes et ce sont des carrières dans lesquelles ont doit pouvoir les conforter.

Merci, déjà, Monsieur le Ministre pour les éléments que vous nous donnerez prochainement.

 

Actions sur le document