Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le soutien aux producteurs de pierre wallonne

Le soutien aux producteurs de pierre wallonne

20 janvier 2017 | Question orale d'I. STOMMEN au Ministre MARCOURT - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

 

Beaucoup de nos producteurs wallons subissent, dans divers domaines, la concurrence d’autres pays européens mais également asiatiques.


Les producteurs de pierre n’y échappent pas.


Depuis plusieurs années, l’ASBL « Pierres et Marbres », subventionnée par la Région wallonne, met avant les qualités de nos pierres wallonnes afin de contrecarrer cette concurrence grandissante.
Récemment – en mars 2016 - l’ASBL a d’ailleurs lancé l’appellation « pierre locale » afin de permettre aux consommateurs d’identifier les pierres provenant de Wallonie.
J’aurais voulu faire le point avec vous sur le soutien apporté aux producteurs de pierre wallonne, dans un contexte où le Gouvernement a rappelé son ambition de favoriser le « consommer wallon ».
Quelles sont les mesures déjà mises en place ?


Il y a quelques années, vous rappeliez que les marchés de travaux régionaux ou encore communaux pouvaient être un levier afin d’encourager le recours à l’utilisation de la pierre wallonne et ce, dans le respect des règles des marchés publics.


Qu’en est-il ? Quelles mesures spécifiques ont été prises dans ce cadre afin de favoriser les producteurs locaux ? A-t-on des données quant au taux d’utilisation de pierres wallonnes dans les marchés publics wallons ?
Pouvons-nous déjà effectuer un quelconque bilan de l’appellation « pierre locale » ? Celle-ci a-t-elle permis de conscientiser davantage le citoyen et de renforcer nos producteurs ?

D’avance merci pour vos réponses.

 

Réponse du Ministre JC MARCOURT 

 

Madame la Députée, avec une cinquantaine de carrières de pierres et de roches ornementales, la Wallonie
représente un potentiel non négligeable de pierres naturelles et compte plus de 1 000 travailleurs dans le secteur.

Bien que la qualité de la pierre soit reconnue, son prix de vente est souvent plus élevé que celui d'autres matériaux ou de roches d'autres provenances. Dès lors, les producteurs de pierres et roches ornementales subissent, depuis plusieurs années, la concurrence des autres pays européens et asiatiques.

Interpellé à ce sujet, le Gouvernement a décidé, en avril 2012, de mettre en place un groupe de travail afin de dégager des pistes de solution et faire en sorte que, dans le cadre des travaux régionaux ou encore communaux, les maitres d'ouvrage recourent davantage à l'utilisation de la pierre wallonne, et ce, dans le respect des règles sur les marchés publics.

Ce groupe de travail, composé de représentants des ministres concernés, de l'ASBL Pierres et Marbres de Wallonie et de l'Union des villes et communes de Wallonie, a finalisé un projet de circulaire qui propose l'appel d'offres comme procédure de passation de marché et suggère diverses clauses à insérer dans le cahier spécial des charges, que ce soit au niveau de la sélection, de l'attribution ou encore de l'exécution du marché.

Cette circulaire a été présentée et adoptée par le Gouvernement le 19 juillet 2012 et s'adresse aux différents pouvoirs adjudicateurs que sont les communes, intercommunales et organismes publics.

Suite aux nouvelles dispositions relatives aux marchés publics, la circulaire a été adoptée par le Gouvernement le 16 janvier dernier.

Par ailleurs, en ce qui concerne l'appellation « pierre locale », elle a fait l'objet d'un suivi particulier par le ministre de l'Environnement qui pourra mieux répondre à cette partie de la question.


Réplique de la Députée I. STOMMEN

 

À partir du moment où le Gouvernement a approuvé la circulaire, cela vaudrait vraiment la peine de faire une véritable publicité de cette possibilité auprès des communes pour les marchés futurs.

Actions sur le document