Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le sponsoring de l’émission Le Beau Vélo de RAVEL

Le sponsoring de l’émission Le Beau Vélo de RAVEL

15 mai 2017 | Question orale de Fr. DESQUESNES au Ministre COLLIN - Réponse disponible

 
Monsieur le Ministre


Cet été, le Beau Vélo de RAVeL parcourra à nouveau les 4 coins de la Wallonie : 12 étapes sont prévues de Welkenraedt à Comines et une nocturne à La Louvière la veille du 21 juillet.


Ce projet mis en œuvre par la RTBF et sa chaîne Vivacité a pour objectif de faire découvrir nos belles régions et les curiosités locales tout en pédalant. Bref, un bel événement estival et touristique.


La Wallonie ne s’y est pas trompée et est, depuis de longues années, sponsor de l’événement via différents opérateurs dont l’APAQ-W et le Commissariat général au Tourisme. Cette intervention est logique puisqu’il s’agit d’une belle opportunité pour valoriser notre territoire et nos produits agricoles, a fortiori pour une année touristique 2017 placée sous l’enseigne « Wallonie Gourmande ».
M. le Ministre peut-il me préciser la hauteur des engagements budgétaires pris ou envisagés par l’APAQ-W et le CGT relativement à cet événement ?
Fort logiquement, les organisateurs recherchent d’autres sponsorings auprès d’entreprises privées. Toutefois, cette année, un nouveau sponsor est apparu et est même placé en tête de la page web des partenaires de l’événement : il s’agit du groupe Lactalis, le 1er producteur mondial de lait et de fromage… Les partenaires régionaux du Beau Vélo de RAVeL ont-ils été informés de l’arrivée de ce nouveau sponsor ?
N’y a-t-il pas une forme de contradiction entre le nouveau sponsoring de ce géant de l’agro-alimentaire et les soutiens constants et réguliers de la Wallonie au travers notamment des subsides et partenariats noués par l’APAQ-W et le CGT misant davantage sur les produits de terroir ?
Quelles initiatives M. le Ministre compte-t-il prendre dans ce dossier ? Le maintien du soutien wallon est-il déjà acquis ? Le cas échéant, comment rendre compatible la présence lors d’un même événement de deux visions aussi différentes de productions agricoles ?


Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponse du Ministre R. COLLIN 

 

Monsieur le Député, l'APAQ-W participe pour la troisième fois avec la RTBF et Vivacité aux 13 étapes 2017 du Beau Vélo de RAVeL. Cet événement, désormais emblématique, constitue une opportunité à même de développer la visibilité de nos produits wallons.

De fait, le travail de l'APAQ-W permettra une nouvelle fois de mettre à l'honneur le savoir-faire de 200 producteurs locaux présents chacun à une des étapes de ce tour de Wallonie utilement médiatisé. Un budget de 50 000 euros a ainsi été réservé par l'agence, avec en perspective de 5 000 à 15 000 visiteurs à chacune des étapes.

Sous ma double casquette de ministre de l'Agriculture et du Tourisme, vous comprendrez que cet événement a un sens tout particulier cette année dans le cadre de l'année thématique Wallonie gourmande.

J'en viens à la question du sponsoring convenu entre la société Lactalis et la RTBF. Cette collaboration constitue évidemment pour moi un bémol à l'enthousiasme que je viens de vous exprimer. Je ne peux que regretter cette option prise par la chaîne publique. L'APAQ-W et moi-même n'en avons eu connaissance que très récemment, ce qui revient à dire que nous avons été placés devant le fait accompli.

Ce sponsoring me semble en effet peu conforme à l'image qu'entend véhiculer Le Beau Vélo de RAVeL sur les traditions, les paysages et la qualité de vie en Wallonie. Certes, ce groupe laitier possède des unités de production en Wallonie et assure la récolte de lait chez des producteurs wallons, mais qu'on le veuille ou non, son identité et sa stratégie de communication sont d'abord celles d'un groupe industriel français.

Entendons-nous bien : mon propos n'est pas protectionniste. Cette entreprise est respectable, mais j'ai du mal à accepter que ce sponsoring ait contractuellement pour effet d'exclure du parcours la marque Bande des FéLait, utilisée par l'APAQ-W pour la promotion générique du lait. J'ai, en effet, appris que seuls les produits dérivés du lait – en l'occurrence les fromages – pouvaient être présents sur l'événement.

Je ne vous cache pas que j'ai pris la décision d'interpeller la RTBF sur ce partenariat.

Dans tous les cas, l’APAQ-W mettra tout en œuvre pour que les producteurs wallons puissent améliorer leur
dynamique commerciale. Nous espérons qu’un dialogue constructif pourra avoir lieur avec la chaîne publique afin que la collaboration entre deux services publics serve efficacement la cause du monde agricole wallon et de tous les emplois que celui-ci génère.


Réplique du Député F. DESQUESNES

 

Je remercie M. le Ministre pour ces éléments de réponse, même si sur le fond, je partage plus que le bémol qu’il faut exprimer par rapport à cette forme de collaboration, d’autant qu’elle exclut d’autres marques wallonnes, d’autres initiatives wallonnes de valorisation du secteur laitier. C’est extrêmement dommageable pour l’image de notre région, ce que nous voulons mettre en avant, et notamment toute la valorisation des produits agricoles par l’entremise de transformations locales et de circuits courts.

Je pense que cette situation ne peut pas être sans lendemain pour l’édition 2018. Il faudra que l’opérateur se positionne quant au maintien de ce type de partenariat contradictoire avec les intérêts et la logique développée par la Wallonie.

Je me permettrai de revenir chez M. le Ministre, mais j'interpellerai également son collègue à la Fédération Wallonie-Bruxelles sur la ligne que la RTBF – qui est quand même un média public – doit pouvoir mener en la matière.
 

 

 

Actions sur le document