Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Le suivi de l’application des normes de gouvernance à Liège Airport

Le suivi de l’application des normes de gouvernance à Liège Airport

— Mots-clés associés : , , ,

18 juin 2018 | Question orale de V. SALVI au Ministre CRUCKE - Réponse disponible

 
Monsieur le Ministre,


Il y a un mois, je vous interpellais sur l’application des nouvelles normes de bonne gouvernance au sein des instances de Liège Airport, en particulier au sujet du respect par le directeur général du nouveau plafond de rémunération.


Monsieur le Ministre :


- Pouvez-vous faire le point sur l’évolution du dossier ?
- Dans votre réponse, vous m’indiquiez que le CA de Liège Airport avait mandaté le CoDir pour ouvrir une discussion avec le Gouvernement wallon sur base d’une étude juridique du bureau Acteo. Cette discussion est-elle entamée ? Quels sont les éléments avancés par le CoDir de Liège Airport ? Quelle est la teneur de l’étude du bureau Acteo ? Disposez-vous de celle-ci ? Pouvez-vous nous la communiquer ?
- Vous aviez été sollicité par Liège Airport pour un rendez-vous qui a dû être reporté pour cause de commission parlementaire. Cette réunion a-t-elle pu avoir lieu ? Dans l’affirmative, quand est-il ressorti ? Certains continuent-ils à contester l’applicabilité du décret au cas de Liège Airport ?
- La structure de Liège Airport se conformera-t-elle bien et intégralement au décret ?
- Le directeur général se conformera-t-il au plafond des rémunérations pour le 1er juillet ?
- Confirmez-vous qu’aucune dérogation ne lui sera accordée ?

Je vous remercie,

 

Réponse du Ministre CRUCKE

 

Madame la Députée, comme je vous le précisais il y a effectivement un mois, le conseil d'administration de Liege Airport avait mandaté son comité de direction afin d'initier une discussion avec le Gouvernement wallon.

Suite à cela, j'ai rencontré le management de Liege Airport début juin, car celui-ci souhaitait plusieurs précisions quant à l'application du décret Gouvernance. J'ai confirmé lors de cette entrevue que Liege Airport ne bénéficierait pas de la dérogation et devrait dès lors se confirmer intégralement au décret. Suite à cette entrevue, le management de Liege Airport a fait son rapport au conseil d'administration du 15 juin – c'est donc très récent – et a proposé les différentes adaptations pour se conformer au dit décret.

Un comité de rémunération ainsi qu'un comité d'audit seront créés, de même que la taille du comité de direction sera adaptée. La problématique de la gestion journalière sera également solutionnée pour se conformer au décret.

Néanmoins et afin de se prémunir, une étude juridique sera lancée par Liege Airport afin d'analyser les conséquences pour l'aéroport d'une éventuelle rupture de contrat dans le chef du directeur général. M. le Président.

 

Réplique de la Députée V. SALVI

 

Aujourd'hui, Monsieur le Ministre, je suis satisfaite. Je vous avais dit la dernière fois que je n'étais pas satisfaite de votre réponse, parce qu'en tant que ministre de tutelle c'était ce genre de réponse que j'attendais il y a un mois. Aujourd'hui, les choses sont claires, il n'y aura pas de dérogation, application complète du décret. Les différents passages, CODIR, CA, et cetera, suivent leurs cours. On peut entendre qu'il y a une étude juridique pour voir de quelle manière il risquerait d'y avoir une rupture de contrat, mais c'est encore leur problème.

Ce qui m'importait en tant que parlementaire, c'était de m'assurer que ce décret soit effectivement appliqué. Vous me le confirmez et j'en suis donc ravie. 

Actions sur le document