Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Savine Moucheron

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Valentine BOURGEOIS

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales La politique "Zéro déchet" en Wallonie

La politique "Zéro déchet" en Wallonie

28 janvier 2019 | Question orale de I. MOINNET au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

 

Selon les chiffres de Stabel, le poids des déchets produits en Belgique augmente chaque année. La faute à trois secteurs : la construction, les services et l’industrie. Alors que l’agriculture et les ménages, eux, ont diminué leur quantité de déchets. Il y a trois ans, les habitants en ont produit 5 millions de tonnes, soit 400 000 de moins qu’en 2014. Eurostat confirme : en 2016, le Belge a produit 418 kilos de déchets. La plus faible quantité depuis 2007 (493 kilos par personne) et sous la moyenne européenne (480 kilos). Début décembre dernier, l’Iweps estimait pour sa part que 522 kilos de déchets par habitant avaient été collectés en 2015 en Wallonie. Selon le dernier rapport de l’état de l’environnement en Flandre, c’étaient 431 kilos par Flamand en 2016 et les estimations à Bruxelles tournent autour des 420 kilos annuels par habitant.

Les ménages belges produisent de moins en moins de déchets. Et si les industries en engendrent toujours davantage, plus de la moitié est recyclé, faisant de la Belgique l’un des meilleurs pays européens en matière de gestion des déchets et de limitation de leur envoi à la décharge ou à l’incinérateur.

Monsieur le Ministre,

 Confirmez-vous les chiffres que je viens d’énoncer ? Quelle est votre analyse de la situation en termes de réduction et de gestion des déchets en Wallonie ?
 Quels sont vos prochains objectifs en la matière, à court, moyen et long terme ?
 Comment le Gouvernement wallon s’attaque-t-il au poids des déchets produits en Belgique par les secteurs de la construction, des services et de l’industrie ?
 Pourriez-vous faire le point sur les différents outils que vous avez mis en place pour une meilleur gestion des déchets, comme la généralisation du tri, le nouveau sac-poubelle mauve P+MC, le projet-pilote sur la reprise des canettes, ou encore la sensibilisation et le soutien aux initiatives au Zéro Déchet ?
 En particulier, pourriez-vous faire le point sur les « Communes Zéro Déchet » ? Combien de communes font actuellement partie du réseau ? Avez-vous des chiffres qui puissent donner une idée des résultats réalisés par ce projet ?

Je remercie d’avance, Monsieur le Ministre, pour ses réponses.

 

Réponses du Ministre DI ANTONIO

 

Les données énoncées sont issues de rapports statistiques élaborés par différentes administrations. Ces rapports visent des flux de déchets divers, certains intègrent la fraction de « déchets inertes » générés par les ménages alors que d'autres excluent cette fraction.

Les rapports sur l'état de l'environnement montrent que la production de déchets ménagers et assimilés reste globalement stable.

Ces rapports affichent, pour 2016, 543,3 kilos de déchets ménagers et assimilés collectés par habitant en Wallonie et 489,7 kilos par habitant en Flandre.

Pour ce qui concerne les « déchets municipaux », qui excluent les déchets inertes, mais qui sont visés par les rapportages européens, les données communiquées en 2016 pour la Wallonie sont de :

- 455 kilos par habitant en Wallonie,

- 425 kilos par habitant en Flandre et

- 297 kilos par habitant pour Bruxelles,

soit une moyenne belge de 421,18 kilos par habitant communiquée à l'Europe.

La mise en œuvre des actions de prévention du Plan wallon des Déchets-Ressources permettra d'infléchir cette tendance.

Je citerai par exemple :

- les actions de lutte contre les pertes et gaspillages alimentaires ;

- la promotion des emballages réutilisables ;

- le développement du réemploi et de la réutilisation ;

- la promotion du compostage.

Cette politique wallonne s'intensifiera en s'appuyant sur la mise en œuvre des futurs arrêtés relatifs aux sousproduits et à la fin de statut de déchets.

Pour les secteurs de la construction et des services, l'administration ne dispose pas de données suffisamment détaillées pour pouvoir établir des statistiques analogues.

Le premier train de mesures du Plan wallon des déchets-ressources consiste à améliorer la collecte et l'exploitation des données. À terme, ces données devraient donc permettre de faire le même type de mis en perspective.

Pour ce qui concerne le projet pilote de reprise des canettes, qui concerne 22 communes réparties sur toute la Wallonie, il se met progressivement en place puisqu’il est déjà opérationnel dans 7 communes. À l'heure actuelle, ce sont environ 150 000 canettes qui ont été ramenées dans les points de collecte par les citoyens participants, qui ont pu bénéficier en retour de bons d'achat d'une valeur de 5 euros. 

Dans le cadre de la mise en œuvre de la collecte des P+MC, les contacts et discussions sont en cours entre Fost Plus et les différentes intercommunales pour finaliser le calendrier de déploiement de ces collectes. Les communes affiliées à Intradel, au BEP et deux communes de la zone TIBI devraient déployer ces collectes en 2019. Le déploiement sur les autres zones interviendrait à partir de 2020.

Vingt communes accompagnées par l’asbl Espace Environnement sont aujourd’hui des communes « zéro déchet » et mènent également de nombreuses actions tant au niveau citoyen qu’au niveau communal.

Deux fois par mois, un conseil zéro déchet est publié sur le site walloniedemain.be. Chaque conseil est accompagné d'un article court qui complète, de manière informative et pratique, l'astuce zéro déchet à appliquer.

Un conseil zéro déchet est régulièrement repris sur la page Facebook #CommunesZeroDechet et sur le compte Twitter #CommunesZD.

 

Réplique de la Députée MOINNET

 

Je remercie Monsieur le Ministre pour sa réponse très complète comprenant un grand nombre de données chiffrées. Je la relirai avec beaucoup d'attention, mais on peut quand même se réjouir des chiffres avancés. Il faut signer la prise de conscience des citoyens, mais aussi les décisions en matière de recyclage qui incitent concrètement les ménages à diminuer leur production de déchets tout venant. On peut constater aussi l'efficacité du travail de sensibilisation, vous l’avez évoqué. Les différents conseils sur le zéro déchet en lien avec une optimisation des processus de recyclage dans notre Région représente un moteur important.

Concernant le projet pilote des consignes de canettes qui est opérationnel dans certaines communes, nous avons appris par la presse, aujourd'hui, que plusieurs communes connaissent des difficultés dans la mise en place. Je pense que c'est un manque de bonne volonté. L’appel à projets pourrait être relancé afin de redynamiser le processus via de nouvelles communes. Il faudra voir l’évaluation qui en sera faite.

Concernant les secteurs de l'industrie, des services et de la construction, je pense que ces secteurs doivent également suivre cette tendance, notamment en réfléchissant en termes d'économie circulaire. Des incitants existent déjà pour les aider, mais il faut accentuer cet effort. 

Actions sur le document