Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les campagnes de sensibilisation sur le port du casque à vélo

Les campagnes de sensibilisation sur le port du casque à vélo

13 juin 2017 | Question orale de M. VANDORPE au Ministre PREVOT - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


En 2016, une étude de l’IBSR indiquait que le nombre de blessés lors d’accidents de vélos électriques avait connu une augmentation de 43%. L’institut soulignait, également, que la gravité des accidents allaient également croissante du fait du succès rencontré par le vélo électrique.


Actuellement notre pays, à la différence de nombreux autres pays européens, n’impose pas le port obligatoire du casque à vélo. En la matière, les avis divergent : si d’aucuns plaident pour une obligation, d’autres, dont le Gracq, insistent plus sur la prévention et l’information à destination du public. Si le fait d’imposer le port du casque relève du niveau fédéral, les subtilités de la répartition de pouvoirs font que la sensibilisation à cette problématique est de la compétence de notre région.


Monsieur le Ministre :


- Pouvez-vous faire le point sur les initiatives déjà développées par l’AWSR afin de sensibiliser le public au port du casque à vélo ?
- De nouvelles initiatives notamment à l’attention du public plus jeune mais aussi des ainés, principaux utilisateurs des vélos électriques souvent responsables des accidents les plus graves, sont-elles envisagées ?
- Pouvez-vous faire le point sur l’état de la réflexion au niveau intra-belge sur une obligation du port du casque à vélo ?


Je vous remercier pour vos réponses,

 

Réponse du Ministre M. PREVOT 

 

Madame la Députée, l'an dernier, à l'occasion de l'année à thème « La Wallonie à vélo », l'Agence wallonne pour la
sécurité routière a développé plusieurs supports et canaux de sensibilisation sur le thème des cyclistes.

Il s'agissait d'un dépliant, d'une rubrique cycliste sur le site Internet de l'agence, de pages d'informations et de conseils pour rouler à vélo en toute sécurité publiées dans la presse, et cetera. Ces différents supports
portaient sur plusieurs thèmes : l'équipement du cycliste, l'entretien du vélo, la visibilité du cycliste, le Code de la
route pour les cyclistes, la problématique des angles morts, et j'en passe encore.

Le thème du port du casque en fait évidemment partie et fut abordé dans les supports de communication qui traitaient de la sécurité et de l'équipement du cycliste. L'agence y rappelait ainsi que celui-ci n'est pas obligatoire, mais qu'il est par contre fortement conseillé, en particulier pour les enfants.

Cette année, plusieurs actions de sensibilisation sont encore prévues par l'agence en matière de vélo : par exemple, sur le Beau Vélo de RAVeL, dans les magasins Decathlon ou encore par le biais de vidéos sur les réseaux sociaux.

L'agence poursuivra et développera les divers axes et canaux de sensibilisation au sujet de la sécurité des cyclistes, quel que soit leur âge et quel que soit le type de vélo utilisé, électrique ou non.

Concernant la réflexion sur l'obligation du port du casque à vélo, comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire ici, pour moi, afin de rencontrer les défis de mobilité, de santé et de loisirs, la pratique du vélo doit rester une activité synonyme de liberté et de plaisir, tout en renforçant la sécurité d'utilisation de ce mode de déplacement particulièrement important. Il faut donc limiter les obligations. Le principe d'une obligation du port du casque me semble, dès lors, être excessif, même si, de plus en plus, il se répand.

Néanmoins, comme vous le dites vous-même, l'obligation du port du casque à vélo dépend du Fédéral et non des Régions.


Réplique de la Députée M. VANDORPE

 

Je vous remercie pour vos réponses, notamment concernant la sensibilisation, les actions qui ont été menées et celles à venir.

Je sous-entends, par contre – dernière réflexion – qu’il n’y a pas de discussion intrabelge entre les différents niveaux de pouvoir sur le sujet et que c’est vraiment le Fédéral qui prendra la décision. C’est une affaire à suivre.
 

 

Actions sur le document