Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les relations entre la Wallonie et le Sénégal

Les relations entre la Wallonie et le Sénégal

29 mai 2017 │ Question orale de I. STOMMEN au Ministre-Président MAGNETTE - Réponse disponible

Monsieur le Ministre-Président,


Vous venez il y a quelques jours de clôturer une mission au Sénégal. L’occasion de faire donc le point sur les relations qu’entretient notre Région avec ce pays d’Afrique de l’Ouest.


Monsieur le Ministre-Président, pouvez-vous nous délivrer un état de lieux de ces relations aujourd’hui ? Quelles sont les opportunités économiques pour notre Région avec ce pays africain ? Quel est l’état des relationsdiplomatiques entre la Wallonie et le Sénégal, pays qui connait une mutation depuis plusieurs années ?


Le Sénégal fait partie de la liste des pays prioritaires de la Wallonie pour la coopération au développement. Quel est le budget alloué à ce pays annuellement dans ce cadre et disposez-vous d’une évaluation des projets mis en place au Sénégal grâce à cette aide wallonne ?


Quelles sont les intentions du Gouvernement dans les relations à développer avec ce pays ?

Je vous remercie, Monsieur le Ministre.

 

Réponse du Ministre-Président P. MAGNETTE 

 

Madame la Députée, comme ma réponse s'adressait aux trois intervenants, elle est évidemment plus large que la question que vous me posez. Je vais essayer d'aller à l'essentiel.

Effectivement, le Sénégal est un des pays prioritaires de notre coopération au développement. Nous avons un
accord de coopération avec ce pays depuis 1998. Une commission mixte permanente s'est encore réunie avec
succès en février dernier. Ma mission avait plusieurs volets. D'abord, un volet politique, c'est l'occasion de
rencontrer le Premier ministre, de rencontrer le président de la République, de rencontrer un grand nombre de membres du Gouvernement et d'intensifier les relations politiques entre la Wallonie et ses pays partenaires.

C'est aussi un pays en pleine croissance économique, croissance très forte, une croissance de 6,5 % qui a mis en place une stratégie qui s'apparente un peu au plan Marshall et qui s'appelle le plan Sénégal émergeant, pour la période 2014-2018 et qui fait office de ce point de vue véritablement de locomotive de l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest.

Ma mission était axée sur ces différents volets : j'ai eu l'occasion de visiter la ville nouvelle de Diamniadio.
Cela fera plaisir à votre formation politique qui, je sais, est très attachée au concept des villes nouvelles, qui est
une ville qui, dans le cadre précisément du plan Sénégal émergeant, vise à constituer un hub d'affaires, pas
seulement pour le Sénégal, mais pour l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest, mais également une cité du savoir en gestation, des centres de recherche, une université nouvelle, un institut de recherche en santé, surveillance,
épidémiologique, et cetera. Je me suis permis d'inviter les responsables de toutes ces structures très dynamiques à visiter la Wallonie et à rencontrer à cette occasion leurs homologues dans notamment nos centres de recherche en biotechnologie.

Le Sénégal est également très actif sur le plan des infrastructures, ce qui m'a permis de visiter la société wallonne Trabécen, filiale de ITB TradeTech, très active dans le secteur ferroviaire, une société qui a plus de 100 ans, spécialisée dans les travers en béton pour construire les voies de chemin de fer et qui est candidate pour de très gros marchés qui ont été financés dans le cadre du plan Sénégal émergeant.

J'ai également rencontré, avec le président du Cluster Tweed, les représentants d'une centrale solaire photovoltaïque qui revêt un intérêt important pour la Wallonie en termes de sous-traitance et qui s'inscrit par ailleurs dans les projets de coopération que nous soutenons en matière de soutien aux énergies vertes dans nos pays partenaires.

Enfin, cela a permis, cette mission, de vérifier sur le terrain le bon usage fait de nos budgets en matière de
coopération au développement puisque, dans le cadre de la coopération directe, j'ai pu rencontrer les responsables
de projets actifs dans des filières agroalimentaires et gestion de l'eau, d'éducation et de formation professionnelle, de culture de patrimoine et de développement.

Dans le cadre de la coopération indirecte, de rencontrer les responsables d'une ONG qui s'appelle Green Sénégal, qui a pour objectif de contribuer à la sécurité alimentaire, dans une logique bio en plus, et à la promotion de l'économie sociale et solidaire, en particulier au profit des femmes puisque ce sont essentiellement des femmes actives dans ces filières.

Enfin, dans le domaine de la francophonie, j'ai pris part à une rencontre avec des jeunes de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports. C'est un projet que nous soutenons depuis tout un temps et qui permet de soutenir le microentrepreneuriat et l'entrepreneuriat des jeunes dans ce pays, hommes et femmes – les femmes, là aussi, sont extrêmement actives – ce qui permet de renforcer encore la capacité d'emplois dans ce pays, mais aussi les liens entre nos deux pays puisque ces projets se font dans le cadre de la francophonie et permettent de mettre des stagiaires des différents pays, dont la Belgique et la Wallonie en particulier, en contact les uns avec les autres.

Voilà un bref compte rendu de cette intense mission.


Réplique de la Députée I. STOMMEN

 

Merci pour votre réponse.
J'ai d'abord cru entendre M. Marcourt pour la première partie de votre réponse. Vous avez par la suite développé
toutes les dimensions de cette mission qui a l'air en effet d'avoir été particulièrement intense et enrichissante.
 

Actions sur le document