Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les résultats financiers d’Ethias

Les résultats financiers d’Ethias

16 mai 2017 | Question orale de M-D SIMONET au Ministre MARCOURT - Réponse disponible

 
Monsieur le Ministre,


C’est une bonne chose pour Ethias de pouvoir compter sur un actionnariat stable qui garantit son indépendance au moins jusque 2019.


Je voudrais aborder ma question avec deux points en particulier dans la continuité du dossier Ethias : d’une part les résultats financiers que tire la Région vis-à-vis de sa participation, et d’autre part les différentes pistes qui se présenteront en 2019.


J’en viens au premier point. Ethias SA, détenue à 100% par Vitrufin, affiche des résultats honorables, de 50,5 M€ en 2015 et de 80 M€ en 2016. En 2015, cela a donné lieu à un dividende de 45 M€ pour Vitrufin.
Le bénéfice consolidé du groupe Ethias atteint même 633 M€ selon les normes comptables internationales.
Pourtant, Vitrufin, dont la Région est actionnaire à 25% + 1 parts, affiche une perte de 21,5 M€ en 2015, et même une perte reportée de 290,6 M€. D’où viennent ces pertes au regard des bénéfices d’Ethias, et quels sont ses impacts sur les finances wallonnes ? Quel est le rendement attendu des participations de la Région pour les deux prochaines années ?


Enfin, ma deuxième question concerne l’après 2019. Avez-vous discuté de la stratégie d’investissement de la Région flamande et de l’Etat fédéral une fois que l’emprunt obligataire de 278 M€ émis par Vitrufin sera arrivé à échéance ?


On sait par ailleurs que la tactique d’Ethias pour répondre aux préoccupations de la BNB consiste à pouvoir convertir, a priori en fonds propres, l’emprunt susmentionné dans le cas où une perturbation du marché ferait tomber le ratio de solvabilité sous les 125%. Qu’en sera-t-il lorsque cet emprunt sera arrivé à échéance en 2019 ? Est-ce que cela impactera le ratio de solvabilité ?

J’attire l’attention du ministre sur l’ancrage local que représente Ethias, en particulier pour les communes, et sur l’intérêt de conserver un actionnariat public qui tienne compte de ces enjeux.

D’avance merci pour vos réponses.

 

Réponses et répliques voir lien ci-dessous : 

nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2016_2017/CRIC/cric181.pdf

 

 

Actions sur le document