Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les volontés d’implantation de Ryanair à Liège Airport

Les volontés d’implantation de Ryanair à Liège Airport

— Mots-clés associés : , , ,

08 janvier 2018 | Question orale de V. SALVI au Ministre CRUCKE - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,

 

Nous apprenions mi-décembre, que suite au Brexit, la société Ryanair envisageait de déplacer une partie de ses activités vers l’aéroport de Liège. Cette annonce n’a pas manqué de surprendre, vu l’implantation de la compagnie depuis de nombreuses années sur le site de Charleroi. Vous avez rapidement tenu des propos apaisants en déclarant qu’il n’y aurait pas de guerre entre les sites de Liège et de Charleroi.
Si on peut formuler le même souhait, il me semble qu’il convient de demeurer prudent vu la politique de mise en concurrence des sites menée par Ryanair partout en Europe, il convient de ne pas entrer dans un jeu de surenchère entre les deux aéroports que le processus de spécialisation décidé par le passé permettait justement d’éviter.


Monsieur le Ministre :


- Pouvez-vous faire le point sur les négociations actuellement en cours entre Liège Airport et Ryanair ? Combien de lignes sont concernés ? Ceux-ci ne font-ils pas concurrence à des vols déjà existants à Charleroi ? A plus long terme, l’arrivée d’autres lignes est-elle envisagée ?
- Comme piste de solution à une meilleure coordination, vous avez annoncé la mise sur pied d’un comité stratégique regroupant les responsables du gouvernement, de la Sowaer et des deux aéroports. Quels seront les missions et les pouvoirs de ce comité ? Vous indiquez que chacun pourra y inscrire des points à l’ordre du jour selon ce qu’il juge nécessaire mais alors comment éviter que ce lieu devienne un endroit de confrontation entre les deux aéroports qui d’un profil complémentaire s’orientent désormais vers un profil de concurrents ?

Je vous remercie,

 

Réponse du Ministre JL CRUCKE

 

Madame la Députée, je vous remercie et vous remets également mes vœux de bonne année 2018.
Je vous remercie pour votre question, qui permettra de faire un point sur ce dossier. Le leitmotiv en la matière est le dialogue. Il faut vraiment structurer ce dialogue. C'est peut-être cela l'élément supplémentaire que nous pouvions apporter à travers le comité stratégique dont vous avez parlé. Je vous parlerai de sa
composition également.

J'ai cette conviction, pour connaître les deux CEO, tant de Liège que de Charleroi, brillants l'un comme l'autre, qui sont à la manœuvre de manière respectée de leur aéroport, même s'ils sont très différents en termes de personnalité. Ils ont la passion – et c'est normal – de leur activité industrielle, mais ils ont également cette intelligence de parvenir à dialoguer. Je pense qu'il fallait simplement accentuer cela encore peut-être un peu plus, c'est ce que j'ai modestement essayé de faire.

Actuellement, contrairement à l'information que vous reliez, parce que je l'ai lu également comme vous – donc ce n'est pas quelque chose que vous inventez, que du contraire – l'aéroport de Liège n'a reçu aucune confirmation de la part de Ryanair quant au démarrage prochain de vols au départ de Liège, ni de précisions quant aux éventuelles destinations. Seul un contratcadre a été signé entre Liege Airport et Ryanair. Il vise les diversions des aéroports de Charleroi, Zaventem, Maastricht, Weeze et Haan, lorsque ces aéroports connaissent des problèmes et qu'il est nécessaire de dévier les vols. On est dans ce cadre strict.

Le contrat-cadre permet aussi le développement des activités de Ryanair. Celui-ci n'envisage pas de déplacer les activités de Charleroi vers Liège, mais si les négociations se concrétisent, de plutôt développer d'autres destinations.

Le terminal « passagers » de l'aéroport de Liège, qui a été construit avec l'accord de la Région et sous leasing
SOWAER, est sous-utilisé. Il suffit de se rendre là-bas pour le voir. C'est un peu frustrant de voir un hangar comme celui-là quasiment vide. Il doit être rentabilisé.

Par ailleurs, sa capacité est de l'ordre de 1,5 million de passagers. Vous savez qu'à Charleroi on est aujourd'hui à 7,5 millions de passagers. On ne parle donc pas d'une capacité significative. De plus, en termes de zone de chalandise, les zones de Charleroi et Liège sont sensiblement différentes. Liège peut notamment toucher le Limbourg belge et hollandais, l'est de la Belgique et une partie de l'Allemagne. Je tiens à préciser qu'il n'y a aucune confrontation entre les aéroports de Liège et Charleroi, dont les équipes coopèrent depuis de nombreuses années sur le plan opérationnel.

Le CEO de BSCA a d'ailleurs été informé directement par le CEO de Liege Airport quand les discussions avec Ryanair sont devenues plus sérieuses.

De plus, le comité stratégique mis en place au sein de la SOWAER et présidé par celle-ci permettra de renforcer davantage les complémentarités des deux aéroports. Il est composé du président et du viceprésident du conseil d'administration de la SOWAER, d'administrateurs, des membres du comité de direction de la SOWAER, des commissaires du Gouvernement et des représentants des deux sociétés de gestion des aéroports de Liège et de Charleroi.

Sa mission est claire : formuler des propositions relatives à la stratégie aéroportuaire wallonne et veiller à la coordination de l'exécution de la politique aéroportuaire. À cet effet et sur base d'invitation à titre consultatif, le comité peut également faire appel à des experts reconnus comme spécialistes dans les domaines clés gravitant autour du secteur aéroportuaire. Les sociétés de gestion des aéroports pourront en effet inscrire des points à l'ordre du jour, tout comme les autres membres du comité, et assisteront au comité avec voix consultative. Afin de veiller au bon déroulement de ce comité, un règlement organique de fonctionnement sera noté. Il n'est pas encore fait, mais il doit être rédigé.

Comme vous le voyez, j'ai essayé, à travers cette structure, à la fois de tenir compte de cette nécessaire
indépendance des sociétés de Charleroi et de Liège. En même temps, elles considèrent que la réussite de l'une
ne fera jamais de l'ombre à l'autre et vice-versa, mais c'est par contre une complémentarité entre les deux qui
fera la réussite des deux à travers une politique wallonne qui, aujourd'hui – je le disais tout à l'heure à M. Hazée, mais je vous le répète – est une politique réussie parce qu'il y a une quinzaine d'années, des politiques parfois décriées ont réussi à prendre des décisions courageuses. Elles étaient de temps en temps critiquées également, elles font qu'aujourd'hui, si nous sommes montrés du doigt, c'est toujours avec le bon doigt, avec des réussites à la clé et, pour les bassins, celui de Charleroi, qui peut s'enorgueillir d'avoir sur son territoire des équipes, des travailleurs et un réseau comme celui de son aéroport.
 

Réplique de la Députée V. SALVI

 

Je vous remercie, Monsieur le Ministre.

Je pense que dans la première partie de votre réponse vous êtes plus que rassurant, dans le sens où vous venez avec des informations claires sur le contenu des discussions entre Ryanair et l'aéroport de Liège, en disant : « Il y a un contrat-cadre, mais uniquement lorsqu'il y a des difficultés sur les autres aéroports qui desservent Ryanair ». C'est important de le souligner et de le faire savoir.

Vous avez raison quand vous dites que c'est à partir du dialogue structuré que l'on pourra arriver à des solutions. Pour sans doute beaucoup mieux connaître le CEO de Charleroi que celui de Liège, il est clair que la volonté est de réussir dans la complémentarité des deux bassins et qu'à travers cette structure que vous venez de mettre en place j'espère que la volonté de l'ensemble des membres qui siégeront au sein de cette structure sera de développer une stratégie, une dynamique complémentaire entre les uns et les autres. On a tout à gagner en fonctionnant de cette façon. Quelque part, nos vrais concurrents ne se trouvent pas en Région wallonne, mais sur l'ensemble des aéroports qui entourent la ceinture wallonne. Je pense à la France, mais aussi à l'Allemagne.

Je suis très heureuse de voir que justement ce comité se met en place et que Liège comme Charleroi continueront leur développement déjà bien entamé.

Actions sur le document