Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Notre action au PW Questions orales Les voitures roulant à l’hydrogène

Les voitures roulant à l’hydrogène

23 avril 2018 | Question orale de I. MOINNET au Ministre DI ANTONIO - Réponse disponible

Monsieur le Ministre,


Suite au reportage « Scan : Roulerons nous tous demain à l’hydrogène ? » diffusé lors du JT de 19h30 lundi 16 avril dernier sur la RTBF, nous avons une nouvelle fois pu constater les bienfaits environnementaux de l’utilisation de véhicules à hydrogène. Seulement une quinzaine de véhicules de ce type sont en circulation dans notre pays. La seule station publique d’hydrogène en Belgique se trouve à Zaventem. Ce qui est, hormis le prix, un frein majeur à l’utilisation de ce type de véhicule. Dans ce reportage, nous pouvons également voir que des taxis parisiens roulent à l’hydrogène et l’initiative remporte un franc succès auprès des usagers fiers de respecter l’environnement par ce choix de transport.


Monsieur le Ministre,


-Avez-vous connaissance d’autres stations publiques à hydrogène qui pourraient se développer dans les prochains mois ou années en Belgique et en Wallonie ?
-Le Service Publique de Wallonie a-t-il envisagé de mener un projet pilote en s’équipant de véhicules de ce type afin de constater, de manière effective la diminution de la pollution et l’économie que cela pourrait apporter à long terme?
-Des aides aux entreprises wallonnes sont-elles envisagées afin de soutenir des entreprises désireuses de s’équiper également de véhicules à hydrogène ? Je pense par exemple aux sociétés de livraison, transport, taxis, etc.

D’avance je vous remercie pour vos réponses,

 

Réponse du Ministre C. DI ANTONIO 

 

Madame la Députée, la technologie des voitures utilisant l'hydrogène pour alimenter un moteur électrique constitue certainement une solution d'avenir. Un premier modèle qui était présenté au Salon de l'Auto, cette année, n'était pas encore en vente, mais en démonstration.

Cette solution est encore, à l'heure actuelle, en cours de développement et à un stade moins avancé par rapport aux véhicules électriques rechargeables via des bornes ou utilisant le CNG ou le LNG. Ceci explique pourquoi le réseau de distribution est encore très restreint, tout comme l'offre de véhicules.

Dans le cadre du Benelux, un projet piloté par les Pays-Bas vise à développer une filière transfrontalière globale autour de l'hydrogène dans le bassin industriel liégeois et la zone régionale de Maastricht-Aix-laChapelle.

Dans le cadre de mes compétences, mon action vise d'abord à développer le réseau de distribution en carburants alternatifs et à poursuivre les efforts en vue de verdir le parc automobile des services publics wallons avec une priorité sur l'électricité, le CNG et le LNG.


Réplique de la Députée I. MOINNET

 

Je remercie M. le Ministre pour ses réponses qui permettent d'appréhender plus clairement le futur des véhicules à hydrogène en Wallonie. Il est vrai que, à court terme, l'hydrogène fait face à de nombreux obstacles en ce qui concerne son expansion. Néanmoins, dans un contexte d'épuisement de nos ressources naturelles, chaque possibilité se doit d'être étudiée et mise à l'essai. Je peux considérer que les véhicules roulant à l'hydrogène pourraient être vraiment porteurs d'espoir pour la planète.

Comme je l'ai dit, c'est un problème puisque le véhicule est coûteux à la base et l'on connaît les difficultés de recharge puisqu'il n'y a presque pas de stations de recharge en Wallonie pour l'instant, cela se développe tout doucement en Flandre. Je serai très attentive à l'opération transfrontalière menée actuellement entre les villes de Liège, Maastricht et Aixla-Chapelle.

C'est une thématique qui me tient particulièrement à cœur puisque nous développons ce sujet notamment avec des auditions, des conférences et des visites de terrain sur cette thématique au Parlement du Benelux.

Par ailleurs, j'aurai le plaisir de découvrir ce qui se fait au niveau de l'hydrogène vendredi prochain lors d'une visite dans les bâtiments Colruyt à Halle. C'est vraiment quelque chose qui me tient à cœur et quelque chose que je suivrai très attentivement dans les prochains mois et les prochaines années.


 

Actions sur le document