Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Dimitri FOURNY exige un plan de transport SNCB plus respectueux des usagers luxembourgeois

Dimitri FOURNY exige un plan de transport SNCB plus respectueux des usagers luxembourgeois

Communiqué de presse du 25 mai 2016 - Dimitri FOURNY

Dimitri FOURNY est revenu sur le plan de transport de la SNCB lors d’un débat en séance plénière. Le chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie est catégorique : le plan de transport 2014-2017 ne répond en aucun cas aux attentes des citoyens, et particulièrement à ceux qui habitent des zones rurales. 

 
Aujourd’hui, le nouveau Ministre fédéral de la Mobilité présente sa note d’orientation à la Chambre des Représentants. Pour rappel, le Gouvernement wallon a établi et fait connaître la liste de ses revendications en vue de la révision du plan de transport de la SNCB à l’horizon 2017.
 
Concrètement, les demandes du Gouvernement wallon adressées au Gouvernement fédéral concernent notamment :
- l’ajout d’un train par heure dans chaque sens sur l’axe 3 Namur-Luxembourg ;
- l’importance d’assurer la desserte par trains à grande vitesse sur la dorsale wallonne ;
- la création d’une liaison forte entre la Wallonie et la Région bruxelloise à travers la mise en place du RER ;
- le lancement du projet ANGELIC qui consiste à renforcer plusieurs lignes ferroviaires en vue de désengorger Anvers, Liège, Charleroi et Gand.
 
Lors de son intervention, Dimitri FOURNY a longuement insisté sur la désertification ferroviaire dans les zones rurales qui est un véritable handicap pour le développement économique de ces régions. Celles-ci ont particulièrement souffert des derniers plans de mobilité et des fermetures de petites gares. 
 
« Ce plan de transport enterre les zones rurales de Wallonie. Notre Région était déjà notoirement le parent pauvre des politiques ferroviaires. Elle risque fort, si nous ne faisons rien, d’être encore plus gravement négligée dans le contexte politique que nous connaissons désormais », a déclaré Dimitri FOURNY.
 
Le cdH est conscient que le débat sur les enjeux du transport ferroviaire est capital pour la Wallonie par son caractère structurant notamment pour la mobilité ainsi que pour l’activité économique et touristique. Pour rappel, suite à l’entrée en vigueur du plan de transport en décembre 2014, Dimitri FOURNY, Bourgmestre de Neufchâteau, ainsi que d’autres mandataires du Luxembourg ont emprunté « le train de la colère » pour faire entendre leurs revendications face au rétrécissement de l’offre ferroviaire impactant particulièrement les habitants des zones rurales.
 
Pour Dimitri FOURNY, notre ruralité est une richesse. Il est absolument primordial que le Gouvernement fédéral l’intègre et prenne les mesures nécessaires pour assurer un service égal à nos citoyens en zone rurale.
 
Contact Presse : Sarah PIERRE – +32 (0) 474 68 37 29 – sarah.pierre@lecdh-pw.be
 
Actions sur le document