Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Dimitri FOURNY s’oppose à l’intention du Gouvernement fédéral de taxer à 21% les jeux de hasard

Dimitri FOURNY s’oppose à l’intention du Gouvernement fédéral de taxer à 21% les jeux de hasard

Communiqué de presse du 27 avril 2016 - Dimitri FOURNY

Le cdH, par la voix de Dimitri FOURNY, s’oppose à l’intention du Gouvernement fédéral d’appliquer une TVA de 21% sur les jeux de hasard qui aurait incontestablement une incidence négative sur l’emploi et les recettes fiscales en Wallonie.

 
Dimitri FOURNY demande que la lumière soit faite sur l’incidence d’une éventuelle décision du fédéral d’appliquer une TVA de 21 % sur les jeux de hasard, à l’exception des jeux exploités par la Loterie Nationale.
Suite à cette annonce du Gouvernement fédéral, les opérateurs régionaux ont fait part de leur grande inquiétude. En effet, ce secteur est un pourvoyeur d’emplois important dans notre région. Le nombre d’établissements concerné est énorme : 4 casinos, 82 salles de jeux automatiques, 2.700 cafés autorisés à exploiter au maximum 2 bingos, 270 agences de paris, 460 librairies. L’impact d’une telle décision serait évident sur les emplois notamment peu qualifiés et conduirait aussi à de nombreuses faillites d’indépendants.
 
Cette décision pourrait donc avoir une incidence non négligeable sur ces opérateurs, petits et grands, non seulement en termes de rendement, mais également en termes d’emplois provoquant ainsi des conséquences néfastes sur les recettes de la Région, via les additionnels régionaux à l’impôt des personnes physiques.
De plus, si ce projet devait aboutir, il mettrait à nouveau à mal la loyauté fédérale. En effet, aucune démarche, que ce soit en direct ou via le comité de concertation, n’a été initiée par le Gouvernement Fédéral envers le Gouvernement wallon.
Pour Dimitri FOURNY, il est indispensable que le Gouvernement fédéral concerte les trois régions avant de prendre une telle décision.
 
Contact Presse : Sarah PIERRE – +32 (0) 474 68 37 29 – sarah.pierre@lecdh-pw.be
 
Actions sur le document