Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Savine Moucheron

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Valentine BOURGEOIS

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Le Parlement de Wallonie publie son rapport sur l’Economie circulaire

Le Parlement de Wallonie publie son rapport sur l’Economie circulaire

Communiqué de presse du 28 février 2019

Ce jeudi 28 février 2019, les Députés wallons Philippe Henry (Ecolo), Marie-Dominique Simonet (cdH), Yves Evrard (MR), Christie Morreale (PS) et André-Pierre Puget (UDD) ont présenté un rapport qui propose des recommandations concrètes pour une économie davantage circulaire en Wallonie, disponible sur le site du Parlement de Wallonie (http://nautilus.parlement-wallon.be/Archives/2018_2019/RAPPORT/1301_1bis.pdf).

 

Face aux grands enjeux du XXIe siècle, l’Economie Circulaire est une réponse aux défis climatiques et environnementaux. Elle constitue une opportunité pour les entreprises ainsi que pour la création de valeur et d’emplois en symbiose avec l’environnement. De plus, elle favorise une réindustrialisation locale et durable avec une approche globale et coordonnée. Concrètement, elle permettrait la création de plus de 36.000 emplois en Belgique d’ici 2020 et la diminution de 50% des émissions de CO2 et 30 % de la consommation des ressources primaires d’ici 2030.

 

Fruit d’un partenariat original et inédit d’une durée de près d’un an entre cinq Parlementaires de la Commission de l’Economie, de l’Emploi et de la Formation issus de cinq mouvements politiques différents, ce rapport s’inscrit dans la continuité des initiatives déjà existantes en Wallonie : le Plan wallon des Déchets-Ressources, le Reverse Metallurgy, le programme NEXT et la filière industrielle dans le recyclage du plastique. Ce texte dresse l’état des lieux de la situation en Wallonie en matière d’économie circulaire et de formuler des recommandations en vue de la prochaine législature.

 

Ce travail s’appuie sur des visites de terrain réalisées par les Parlementaires au sein des différents secteurs concernés afin de se rapprocher au mieux de la réalité. La rédaction de ce rapport a également été faisable grâce à l’aide d’un expert en économie circulaire, Monsieur Emmanuel Mossay, professeur invite à l’UCL, auteur de « Shifting Economy » et initiateur d’un programme de formation en économie circulaire.

 

Le rapport parlementaire a permis la réalisation d’un partenariat inédit avec la Fondation Roi Baudouin, qui, depuis quelques mois, développe un nouveau pôle dédié à l’économie circulaire. Une table ronde a été organisée en janvier au Parlement de Wallonie. L’objectif de cet événement inédit était de réunir, pour la première fois, l’ensemble des acteurs wallons concernés par l’économie circulaire afin qu’ils puissent échanger sur leurs pratiques, leurs succès, leurs difficultés… En rassemblant plus de 60 participants, cette initiative a été particulièrement appréciée par les acteurs eux-mêmes et a permis aux Parlementaires auteurs du Rapport d’élaborer de nouvelles recommandations.

 

Parmi les recommandations, les Parlementaires en ont présenté neuf qui leur tiennent particulièrement à cœur :

1.     1. Coordonner toutes les actions transversales à travers un Ministre en charge de l’Economie circulaire.

De nombreuses initiatives existent déjà dans certaines entreprises, mais il faut organiser une véritable gouvernance de l'économie circulaire en Wallonie. Nous proposons qu'un ministre soit chargé de la coordination d'une stratégie transversale, en associant tous les autres ministres, que des indicateurs soient mis en place, des plans d'actions, des greendeals.

2.   2. Mettre en place au niveau des pouvoirs publics une dynamique de rencontres avec les acteurs du secteur économique, associatif, des associations de consommateurs, et des pouvoirs locaux pour mettre en œuvre la Stratégie Coordonnée Régionale en Economie circulaire.

Il faut organiser une dynamique mobilisant les acteurs des secteurs industriels.  Pour rendre l'économie plus circulaire, il faut en effet se pencher sur chaque flux de matière, chaque type de produit et voir comment on peut réduire les quantités de matière et d'énergie nécessaires et réutiliser au maximum chaque sous-produit et déchet.  Pour cela, il est nécessaire de mettre en place une dynamique où les acteurs dialoguent entre eux et également avec les pouvoirs publics.

3.  3. Adapter les réglementations et faciliter l’accès aux gisements, le transport, le traitement et la transformation des matières en provenance de la Wallonie et autres Régions de Belgique, et des pays limitrophes.

En mettant en place une plateforme de dialogue inter-régionale avec l’ensemble des autres Régions limitrophes (Bruxelles-Capitale, Flandre, et les Régions d’Allemagne, Pays-Bas et France, Luxembourg). L’objectif principal est d’augmenter le potentiel en termes de ressources et de marchés dans un espace économique qui correspond aux bassins de vie (exemple : Province du Luxembourg, Grand-Duché et Nord de la France). Cet objectif passera à terme par l’harmonisation des règlementations (spécialement les transports de déchets) et de greendeals transfrontaliers.

4.   4. Créer un certificat/un label et une échelle aisément lisible avec le degré de « circularité » ou une marque « produits circulaires de Wallonie ».

5.    5. Multiplier les « greendeals ».

Ces « greendeals » traduiront des engagements précis dans différentes politiques (se loger, se nourrir, etc.). C’est donc une traduction pragmatique des vertus de l’économie circulaire.

6.  6. Favoriser le développement de plateformes d’échange de ressources-déchets respectueuses de la confidentialité nécessaire et sur base volontaire.

7.   7. Favoriser l’accès à des ressourceries en recouvrant l’ensemble des communes wallonnes.

En poursuivant des objectifs environnementaux, sociaux et économiques, les Ressourceries répondent aux enjeux actuels. C’est pourquoi elles doivent, à ce titre, être soutenues dans leur développement afin de couvrir l’ensemble du territoire wallon et augmenter leur taux de collecte.

8.     8. Favoriser dans les marchés publics les produits issus prioritairement
de l’économie circulaire.

Nous affirmons notre volonté d’intégrer, dans les marchés publics, des clauses relatives à l’achat de produits et de services issus de l’économie circulaire. En modifiant la politique d’achat des pouvoirs publics, c’est l’ensemble de la filière de l’économie circulaire qui pourra se développer.

9.   9. Favoriser la sensibilisation et la formation des PME et des métiers de l’économie circulaire, en partenariat avec la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Facilitation et mise en place dès aujourd’hui de formations dans l’enseignement et dans les organisations sectorielles pour sensibiliser les PME.

 

Actions sur le document