Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Le tirage au sort de citoyens sur base de votes blancs : une fausse bonne idée non respectueuse de la démocratie !

Le tirage au sort de citoyens sur base de votes blancs : une fausse bonne idée non respectueuse de la démocratie !

Communiqué de presse du 16 mai 2017 - Dimitri FOURNY

Le groupe cdH du Parlement de Wallonie, par la voix de son Chef de groupe Dimitri FOURNY, s’oppose fermement à l’idée d’un tirage au sort de citoyens sur base des votes blancs, voire de votes nuls, lors des élections législatives et régionales.

 

Pour le cdH, une telle proposition nuit gravement à la démocratie notamment de par son incompatibilité avec le principe d’égalité de la Constitution. En effet, lors d’une élection, chaque citoyen est appelé à donner sa voix à une personne désignée nommément, dans le cas de la voix de préférence, ou à une liste de personnes désignées nommément, s’agissant du vote pour une liste. En cas de vote blanc, le votant marque sa volonté de ne pas attribuer sa voix à un candidat ou à une liste. Traduire ce vote irait à l’encontre de l’intention du citoyen ! Les électeurs risqueraient donc de voter pour quelqu’un dont ils ne partagent pas les orientations politiques.

De plus, la mise en place d’un tel système ne respecte pas l’article 61 de la Constitution qui précise que : « Les membres de la Chambre des représentants sont élus directement par les citoyens âgés de dix-huit ans accomplis et ne se trouvant pas dans l'un des cas d'exclusion prévus par la loi. ». Puisqu’il est envisagé de tirer au sort des personnes, elles ne sont de facto plus « élues directement ».

L’application de la Clé d’Hondt pose également question. L’article prévoit que : « Le bureau principal de la circonscription électorale divise successivement par 1, 2, 3, 4, 5, etc. le chiffre électoral de chacune des listes et range les quotients dans l'ordre de leur importance jusqu'à concurrence d'un nombre total de quotients égal à celui des membres à élire. ». Voter blanc revient à nier un engagement envers une liste de candidat.

Pour le cdH, l’instauration d’un tel système remettrait en cause les fondements de notre démocratie et serait néfaste pour l’ensemble des partis politiques puisqu’il risquerait d’encourager la population à voter blanc et affaiblirait de facto la représentativité des élus.

  

Contact Presse : Sarah PIERRE – +32 (0) 474 68 37 29 – sarah.pierre@lecdh-pw.be

 

Actions sur le document