Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Maxime PREVOT dément envisager une alliance avec la NVA

Maxime PREVOT dément envisager une alliance avec la NVA

Communiqué de presse du 29 août 2017 - Maxime PREVOT

Maxime PREVOT découvre avec étonnement l'article du Soir (et du Standaard) selon lequel il aurait clairement ouvert la porte à gouverner avec la NVA en 2019. Il s'inscrit en faux par rapport à cette interprétation abusive des propos qu'il a tenu vendredi dernier à l'occasion d'un discours à l'université d'été du centre d'études du CD&V. 
 
Maxime PREVOT y a déclaré, dans une réponse à une question de la salle, qu'il était interpellant voire inquiétant pour les francophones qu'un sondage ait pu indiquer que près de 20% des Wallons s'étaient dits prêts à voter pour la NVA s'ils le pouvaient, et que parfois on ressentait sur le terrain que le ras-le-bol exprimé par les Wallons à l'égard du PS était plus grand que la peur de la NVA. 
 
Pour autant, il est abusif d'en conclure que Maxime PREVOT ait déclaré qu'il était envisageable - et encore moins préférable - pour le cdH de gouverner avec la NVA en 2019. 
 
Le débat n'a pas porté sur cette question, mais bien davantage sur la nécessité ou l'opportunité de renforcer les liens entre cdH et CD&V dans une Belgique où le fédéralisme de coopération reste indispensable pour faire fonctionner nos institutions. 
  
Maxime PREVOT
Député-Bourgmestre de Namur
 
Actions sur le document