Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Maxime PRÉVOT

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Perturbateurs endocriniens : Véronique WAROUX veut protéger la santé des citoyens !

Perturbateurs endocriniens : Véronique WAROUX veut protéger la santé des citoyens !

Communiqué de presse du 11 juillet 2017 - Véronique WAROUX

Mardi dernier, les Etats membres de l’Union européenne se sont mis d’accord sur une définition des perturbateurs endocriniens. Véronique WAROUX a interrogé le Ministre DI ANTONIO afin de connaitre sa volonté en matière d’interdiction de ces perturbateurs en Wallonie.
 
La Commission européenne s’accorde pour dire qu'un perturbateur endocrinien est un agent toxique qui interfère avec le système hormonal. Ces substances chimiques sont suspectées d’être présentes dans de nombreux objets du quotidien et de causer de graves maladies telles que le cancer, le diabète, l’infertilité, la baisse de QI ou l’autisme. 
 
Pour rappel, Véronique WAROUX est très impliquée dans la lutte contre les perturbateurs endocriniens. Elle a en effet déposé le 30 mai dernier une proposition de résolution visant à les interdire sur le territoire de le Région wallonne. Elle y demande entre autres également de mener les concertations nécessaires afin d’établir et de réaliser un programme de biomonitoring humain wallon et plaide aussi pour que le Gouvernement mette en œuvre les moyens nécessaires dans la recherche d’alternatives et de substitutions à ces produits. Il est essentiel par ailleurs d’assurer une communication claire et effective à l’attention des citoyens wallons pour les sensibiliser aux lourds risques encourus. 
 
Véronique WAROUX demande aussi au Gouvernement wallon de solliciter le niveau fédéral afin de mettre en place une signalétique spécifique des produits contenants des perturbateurs endocriniens et d’élargir l’interdiction du bisphénol A, d’interdire le bisphénol S et les tickets de caisse thermosensibles.  
 
Elle reviendra dès la rentrée de septembre sur ce texte avec l’ambition de pouvoir mobiliser un maximum de parlementaires sur ce sujet qui doit dépasser les clivages politiques.
 
Dans ses réponses, Carlo DI ANTONIO a affirmé sa volonté de réduire l’exposition des citoyens à ces molécules indésirables. Le Ministre a également fait part de son intention de refuser l’idée proposée jusqu’ici par la Commission européenne de ne reconnaitre que les perturbateurs dont les effets néfastes sont avérés. Il demande une application sans compromis du principe de précaution ! 
 
Carlo DI ANTONIO souhaite que la Wallonie utilise au maximum ses compétences pour préserver la santé des citoyens et l’environnement dans lequel ils vivent. Dans cette optique et à l’initiative du Ministre, le Gouvernement wallon a approuvé le 8 juin dernier un projet de Plan wallon en Environnement-Santé. 
 
Pour Véronique WAROUX, il est urgent de prendre des mesures ambitieuses et concrètes dans le but de préserver l’environnement et la santé de tous !
  
Contact Presse : Sarah PIERRE – +32 (0) 474 68 37 29 – sarah.pierre@lecdh-pw.be
 
Actions sur le document