Aller au contenu. | Aller à la navigation

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Dimitri FOURNY

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    André ANTOINE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Marie-Dominique SIMONET

     

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Véronique Salvi

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Josy ARENS

  •  
    Bienvenue sur notre site  !

     

    Isabelle STOMMEN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Pascal BAURAIN

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Benoit DREZE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    François DESQUESNES

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Isabelle MOINNET-JOIRET

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Véronique WAROUX

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Mathilde VANDORPE

  •  
    Bienvenue sur notre site !

     

    Clotilde LEAL LOPEZ

Vous êtes ici : Accueil Presse Communiqués Réguler la prolifération des bernaches du Canada

Réguler la prolifération des bernaches du Canada

Communiqué de presse du 5 janvier 2015 - Isabelle MOINNET

Depuis quelques années, la vallée mosane assiste à une prolifération des bernaches du Canada, une espèce invasive reprise dans la liste noire de la « Belgian Biodiversity Platform ». Ces oiseaux ont peu à peu chassé les espèces indigènes, notamment les colverts et la poule d’eau. Isabelle MOINNET a interpellé le Ministre COLLIN à ce sujet, insistant sur la nécessité de prendre des mesures afin d’enrayer cette prolifération.
 
La Députée wallonne a rappelé les autres nuisances dont les bernaches du Canada sont responsables : impossibilité pour la flore de se régénérer, pollution des petites étendues d’eau, champs souillés par les plumes lors des mues, plaines de jeu salies, et promeneurs attaqués durant les périodes de nidification.
 
Des mesures ont déjà été prises afin de réguler cette problématique, notamment en 2013 par le DNF (Département Nature et Forêt) via l’euthanasie des œufs, sans toucher aux adultes et aux poussins. « Mais l’espérance de vie de l’oiseau, jusque 20 ans, et l’importance des populations nécessitent de passer à une vitesse supérieure » a déclaré Isabelle MOINNET.
 
Le Ministre COLLIN, sensibilisé à cette problématique, a également rappelé qu’en 2011, le Gouvernement avait étendu les périodes de chasse des bernaches du Canada à l’année entière, dans une série d’endroits, moyennant l’autorisation préalable du Ministre ou de son délégué. Isabelle MOINNET a cependant souligné que la chasse seule ne constitue pas un moyen suffisant pour limiter l’extension de l’espèce.
 
Ainsi, le Ministre COLLIN a déclaré que le point sur l’évolution de la population de bernache du Canada sera fait en 2015 sur base du recensement hivernal des oiseaux d’eau organisé chaque année par AVES-Natagora ainsi que des statistiques de chasse. Il sera alors évalué si d’autres opérations de destruction seront à programmer. Isabelle MOINNET espère que des dispositions pourront être prises afin d’arriver à une réduction durable des effectifs en dessous du seuil de nuisances, et de permettre le retour naturel des espèces indigènes.
 
Actions sur le document